Justice: le ministre Cheick Sako sonne le glas de l’impunité.

0

S’exprimant ce lundi à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des Droits de l’Homme le ministre la Justice, Me. Cheick Sako a lancé une mise en garde aux gens qui violent la loi dans le pays.

«Personne n’est au dessus de la loi. Quiconque viole la loi dans ce pays va rendre compte devant les tribunaux. Ce, quelque soit son statut social.  Que ce soient des hauts fonctionnaires ou des politiques ou encore des syndicalistes… tout le monde doit respecter la loi », martèle le Garde des Sceaux.

Me Cheick Sako a aussi abordé brièvement la grève des enseignants qui a paralysé le secteur de l’éducation pendant près d’un mois. « J’ai donné ma position sur la grève passée en restant strictement dans le domaine légal. Il faut que chacun fasse son travail dans ce pays, dans le respect des droits de l’homme», insiste le ministre d’Etat en charge de la Justice qui s’adressait implicitement aux grévistes sans les nommer. Il a, en outre, remercié les religieux «qui ont permis d’aboutir à une solution provisoire »

 Mais, poursuit-il, « quelles que soient les solutions de dialogue qu’on a dans ce pays, il faut que la loi soit pour tout le monde, du président de la République jusqu’au petit boutiquier. Tout le monde doit respecter la loi dans ce pays. Sinon, on ne sera pas en accord avec les textes de l’ONU. On ne sera même pas d’accord avec notre propre constitution. Et moi mon devoir, c’est de le dire avec force même si cela ne plait pas à tout le monde.»