Journée internationale de la fille : des jeunes filles jouent le rôle des membres du gouvernement

10 octobre 2017 18:18:04
0

La Guinée, à l’instar des autres pays du monde, célèbre la journée internationale de la jeune fille le 11 octobre. Mais avant, ce 10 octobre, Plan Guinée a réuni des filles avec le Premier ministre Mamady Youla pour tenir un conseil interministériel à la Primature.

C’est un gouvernement entièrement formé de jeunes filles dirigé une Première ministre qui s’est retrouvé avec Mamady Youla pour discuter de plusieurs points, notamment ceux concernant la jeune fille.

Au sortir de ce conseil interministériel, Soumah Fatoumata Binta, qui a joué le rôle de Première ministre, a expliqué les sujets abordés : « comme prévu nous les ministres nous avons tenu notre traditionnel conseil interministériel avec mon homologue Mamady Youla. Et nous avons décidé, pour la santé de la jeune fille, de lutter contre les mutilations génitales. Ça me fait mal d’entendre que nos parents excisent encore nos sœurs, parce que moi-même j’ai été victime. Je sais ce que ça fait d’être excisée. Nous voulons aussi qu’on nous aide dans la scolarisation de la jeune fille et de lutte contre le mariage précoce. Ensuite, nous avons discuté de l’immigration clandestine. Nous avons dit qu’il faut chercher des projets pour les jeunes de la Guinée. »

Cette simulation ne consistait pas à un amusement, dit-elle, « mais c’était une façon de dire aux ministres, au peuple de Guinée, que tout ce que les hommes peuvent faire, nous jeunes filles le pouvons aussi. »

Le Premier ministre, Mamady Youla a indiqué que cette rencontre a permis d’évoquer les problèmes dont souffrent la jeune fille et la société guinéenne : « Madame la Première ministre a fait un tour d’horizon des questions qui ont été discutées lors de ce Conseil interministériel. Ceci a été organisé de manière symbolique pour marquer la journée internationale de la jeune fille pour mettre l’accent sur toutes les problématiques liées aux problèmes du genre, la jeune fille en particulier. Mon homologue a broché de manière très éloquente les problèmes qui assaillent la jeune fille, qui assaillent nos sociétés. Elle a parlé des mutilations génitales, du mariage précoce que nos sociétés continuent de perpétuer, malheureusement. »

Mamady Youla a profité de cette occasion pour lancer un appel aux différents acteurs impliqués dans la défense des droits des jeunes filles : « c’est l’occasion pour moi de lancer un appel à toutes les parties prenantes, à toutes les bonnes volontés qui œuvrent pour mettre fin à cette situation de redoubler d’ardeur afin que les questions de genre soient prises pleinement en compte  dans ce que nous faisons, mais aussi toutes les difficultés que rencontre nos sœurs, nos mamans, nos filles, dans leur vie quotidienne, puisse être adressée de manière efficace, que la question du l’égalité du genre soit prise en compte et une réalité en Guinée. »

Pour sa part, le Directeur pays Plan International Guinée, Amavi Akpamagbo, a salué l’attitude du Premier ministre et à ses collègues d’avoir accepté de céder leur rôle aux jeunes filles : « cette initiative entre dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la jeune fille. Nous sommes vraiment reconnaissants à monsieur le Premier ministre et à tous les membres du gouvernement d’avoir bien voulu par un cachet spécial la célébration de cette journée en Guinée en cédant symboliquement, pour quelques heures, leur rôle à mesdames les ministres les jeunes filles qui ont joué leur rôle en organisant un conseil interministériel. »

Pour lui, c’était une occasion offerte aux jeunes filles de montrer ce dont elles sont capables : « C’est une occasion donnée aux filles d’exprimer leurs ambitions et leur potentiel pour discuter de leurs préoccupations quotidiennes et surtout de se mettre d’accord sur les actions qu’elles estiment que le gouvernement guinéen doit prendre pour permettre aux filles de mieux contribuer au développement de la nation guinéenne. »