Jour 3 de la grève des enseignants : La situation paralysée à Matoto et à Dixinn

14 février 2018 12:12:15
0

Déclenchée en début de semaine, la grève générale et illimitée se poursuit à travers le pays. Une réalité qui affecte sérieusement le suivi normal des cours tant dans les établissements publics que ceux privés.

Au lycée Ahmed Sékou Touré de Tanènè-marché (ancien lycée Aviation), le proviseur Sidiki Kouyaté fait remarquer qu’élèves et enseignants se mobilisent même si ceci n’est pas à l’image du rythme habituel.

« Ce mercredi par exemple, nous avons enregistré la présence de 592 élèves sur 1811 programmés et 13 enseignants 13 sur 23 programmés », confie-t-il à Guinéenews©.

« J’invite donc les parents à accepter de libérer les enfants pour qu’ils viennent étudier », lance M. Kouyaté. A la question de savoir si ces élèves ne courent pas de risques en ralliant l’école, le proviseur répond : « Il n’y a aucun risque de représailles. Puisque vous-même, vous avez pu constater le dispositif sécuritaire déployé à l’entrée du lycée. »

Au lycée Donka, après que votre quotidien électronique se soit présenté à Mme le proviseur et ait décliné l’objet de sa présence dans l’enceinte de son école, celle-ci n’a pas daigné se prêter aux questions de Guinéenews©, sous prétexte qu’elle n’est pas la seule responsable d’école à Conakry.

« Depuis lundi, j’interviens dans les médias. Même ce matin, j’étais sur RFI. Or, le lycée Donka n’est pas la seule école de Conakry. Vous pouvez donc voir ailleurs. Ou du moins vous revenez à la reprise », a-t-elle placé avant d’accuser la presse de n’être là que quand ça ne va pas. Aussi, elle a opposé un refus catégorique à notre journaliste qui lui a demandé la permission de faire une prise de vue de cour de l’école qui était quasiment déserte.

Toutefois, cette première réponse prouve à suffisance que les cours sont aux arrêts dans ce plus grand établissement public de la commune de Dixinn, puisque ne reprend que ce qui a été stoppé.