Invité à rencontrer ses camarades, Aboubacar Soumah réagit

14 février 2018 21:21:58
0

«Nous ne reviendrons jamais sur notre congrès, c’est terminé on ne le reprendra pas. Nous n’avons rien à voir avec les camarades Souleymane Sy Savané et autres. La page est déjà tournée, c’est fini la page est déjà tournée, c’est fini»

Le Premier ministre Mamady Youla, aux termes d’une réunion tenue ce mercredi, a intimé l’Inspection Générale du Travail, en sa qualité de médiateur, d’inviter le syndicaliste dissident du SLECG Aboubacar Soumah à un entretien d’information et d’échanges pour un dénouement de cette crise.

Joint au téléphone par Guinéenews tard ce mercredi soir, Aboubacar Soumah a confié qu’il a été appelé par l’inspection générale du travail pour une rencontre le vendredi 16 février 2018. «L’inspection générale du travail m’a appelé ce soir de se rencontrer le vendredi 16 février 2018. Pour le moment, je n’ai pas de réponse parce que je dois d’abord me référer au Bureau Exécutif National du SLECG ensuite la base», a-t-il expliqué.

 Concernant les sujets qui seront sur la table, le syndicaliste Soumah est clair, il ne sera jamais question de reprendre le congrès ou encore d’une quelconque unité avec les camarades Souleymane Sy Savané et autres.

«Nous ne reviendrons jamais sur notre congrès, c’est terminé on ne le reprendra pas. Nous n’avons rien à voir avec les camarades Souleymane Sy Savané et autres. La page est déjà tournée, c’est fini», a-t-il insisté.

Revenant sur le bilan de la troisième journée de la grève, Aboubacar Soumah se dit satisfait avant de déplorer la situation de Kankan, une ville qui a complètement boudé son mot d’ordre de grève.

«Aujourd’hui, la grève a été suivie partout à travers le pays sauf à Kankan où ils veulent faire montre de régionalisme sous prétexte que c’est la ville natale du ministre de l’Education Nationale, Ibrahima Kalil Konaté. Mais nous allons trouver la solution», a-t-il promis.