Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Installation du CNT : Makanéra se paie Dr Dansa après son discours au vitriol contre Alpha Condé

Le président du Front National pour la Démocratie et allié du RPG, l’ancien parti au pouvir, Alhousseny Makanéra Kaké était ans la soirée de ce lundi 7 février l’invité de Djoma TV dans son émission ‘’On Refait le Monde’’.

Cette sortie médiatique a été une occasion pour l’ancien ministre d’Alpha Condé de répondre aux diatribes enflammées que le président du Conseil National (CNT) Dr Dansa Kourouma a eues lors de la session inaugurale de son institution le samedi 5 février à l’endroit de la gestion de l’ancien président de la République, renversé le 5 septembre 2021 par le colonel Mamadi Doumbouya.  

« Avant de parler de son discours qui est extrêmement grave, très grave…  Ça peut créer des problèmes dans la société ne serait-ce que lorsqu’il écrit et quand il dit au cours de la décennie 2011-2021, le peuple de Guinée a vécu des moments  douloureux parce que des milliers de personnes ont perdu la vie, d’autres leur liberté (…). Vous savez ce qui me fait rire, c’est quand il dit : ‘’nous allons écrire une constitution qui n’est pas facilement modifiable.’’ Mais pour écrire une constitution qui n’est pas facilement modifiable, on fait quoi ? il y a deux possibilités, soit on limite où on met l’intangibilité. Pour que la constitution ne soit pas modifiable, le comportement qu’il a fait si on ne fait pas cela, la constitution ne sera pas modifiable…

Mais ce que je vais vous dire, ce discours que le président du CNT a prononcé ce jour, est une déception. Premièrement dans sa forme, c’est mal fait. Dans son fond, c’est mal fait. Ce qui est dit là-bas, c’est le mensonge. Dans sa forme, quand on parle de discours d’installation qu’elle la chose dont a besoin ?  C’est la mission de l’institution et comment elle doit remplir cette mission. Parce que chaque discours obéit à son contexte (…) Maintenant quand vous prenez le fond du discours même, si on est en campagne, vous devrez tenir des propos qu’on ne peut pas vérifier facilement (…) Le plus grand barrage avant l’arrivée du professeur Alpha Condé, c’était Garafiri avec 75 mégawatts. Aujourd’hui, on est presque dans l’ordre de 700 mégawatts. Parce que toute appréciation est comparative », a répliqué Makanéra Kaké.

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :