Insécurité : un commerçant tué et abandonné dans son véhicule à Coyah

0

Agé de 38 ans, la victime Mohamed Badra Diaby habitait le quartier Tombolia, dans la commune de Matoto. Depuis plusieurs années, il importe des téléphones et autres accessoires de Dubaï. Ce jeune opérateur économique, détenait deux boutiques à Madina et à Enta.

 

 

Disparu depuis mercredi 10 janvier 2018, son corps en état de décomposition a été retrouvé, abandonné dans son véhicule de marque Peugeot immatriculé RC 35 85 AC le vendredi soir près de l’usine Topaz à Coyah. Selon des informations recueillies auprès de ses proches, il aurait  été poignardé.

 

«Mercredi matin, mon mari est sorti avec les enfants pour les déposer à l’école. Après, il devait se rendre à Madina. Le soir, il est reparti chercher les enfants à l’école pour les ramener à la maison. C’est par la suite qu’il est ressorti et trois jours après on l’a retrouvé mort sur le siège-arrière de son véhicule aux environs de l’usine Topaz. Il parait que ce sont des bandits qui l’ont tué, selon ce que les services de sécurité nous ont rapporté», témoigne, très émus  l’épouse de la victime, Kadiatou Diaby.

Selon d’autres informations,  Mohamed Diaby portait sur lui de forte somme d’argent (1 million de dollars, dit-on) et était en instance de voyage. Une information démentie par sa femme qui demande aux services de sécurité de faire tout pour  mettre main sur les assassins de son époux.

«Mon mari n’était pas en instance de voyage. Sinon il allait se confier à son frère et à moi. Je ne pense pas que c’est pour de l’argent même si on n’est jamais certain de l’intention d’un bandit, mais ses assassins n’ont rien pris dans le véhicule. Selon ce que les services de sécurité nous ont dit. Donc, je me demande comment et pourquoi ils ont pu ôter la vie à mon mari. J’ignore les dispositions prises par les services de sécurité, mais je leur demande de tout faire pour trouver les assassins », a lancé Mme Diaby.

Mohamed Badra Diaby a été victime de vol à 3 reprises depuis 2011.  Le dernier en date a eu lieu au mois de ramadan 2017. Son frère est convaincu que les mêmes personnes sont derrière ce meurtre.

«Depuis l’arrivée du professeur Alpha Condé au pouvoir, on a été victime de vol à trois reprises et à chaque fois les voleurs emportaient presque tout. Mais on a réussi à nous en sortir et à nous relever. Mais après ce qui s’est passé, je pense que se sont ces mêmes personnes  qui sont derrière l’assassinat de mon petit frère », présume Alhassane Diaby, l’un des frères de la victime.

Il faut préciser que Mohamed Badra Diaby était le Vice-président du groupe organisé des hommes d’affaires(GOHA). Il laisse derrière lui, deux veuves et deux enfants dont le plus âgé n’a que 7 ans. La brigade de recherches de Coyah chargée de l’enquête, n’a pas souhaité commenté cet assassinat.

Par ailleurs, il est important de souligner que  les opérateurs économiques sont devenus de plus en plus la cible d’agressions armées dont certaines tournent au drame. Le kidnapping d’Elhadj Abdourahmane Diallo à Hamdallaye en est une illustration patente.