Insécurité: les gérants des kiosques Orange Money de Mamou en danger !

0

Les kiosques Orange Money sont devenus les cibles privilégiées des bandits et autres voleurs à Mamou. Escroquerie, arnaque, vol, brigandage…, voilà les réalités auxquelles sont confrontés les gérants des kiosques Orange Money installés à Mamou. Ils sont nombreux les gérants assurant le service Orange Money à être victimes de formes d’agression. Ces gérants perdent de fortes sommes d’argent dans leurs transactions chaque jour que Dieu fait.

Rencontré, une victime revient sur ces mésaventures : «c’est pendant que j’étais envahi par des clients qu’un individu s’est présenté à moi pour un retrait de 2 millions. A lieu de me dire de faire un retrait directement sur son numéro, l’individu me dit que c’est son ami qui va faire directement le transfert d’argent sur mon numéro. Alors, je lui ai communiqué mon numéro et à quelques secondes après, je reçois un message confirmant un dépôt de 2 millions vers mon numéro. C’est ainsi sans contrôler mon compte, je paie les deux millions à l’individu en question qui a disparu par la suite. Lorsque j’ai contrôlé mon compte, j’ai senti que je me suis fais avoir.»

Aliou Diallo, commerçant  et gérant aguerri explique comment le modus operandi des arnaqueurs:  «ces bandits font le malin. L’un envoie son ami ou un inconnu vers le gérant pour retirer de l’argent. Le commanditaire à distance fait un transfert d’un message de confirmation de dépôt de l’argent qu’il avait déjà dans son téléphone vers le numéro du gérant. Le contenu du message est ‘’ Transfert de N°….. Montant … réussi. Frais 0.00GNF, Commission 0.00GNF, ID Transaction :…., Nouveau Solde…..GNF. Le gérant, sans consulter son compte, paie son client. Dès que le client rentre en possession du montant, il demande à son complice de faire immédiatement le dépôt vers son numéro d’une partie du montant encaissé.»

Cette forme d’escroquerie qui prend de l’ampleur vient s’ajouter à d’autres formes qui font déjà trop de victimes. Des ‘’marabouts’’ qui appellent leur victime au téléphone pour les intimer d’enlever  un sacrifice pour échapper un danger. Ou certains qui font la magie pour soutirer les biens de leurs victimes.