Insécurité : Les chaudronniers de Labé ont manifesté ce jeudi pour réclamer justice

0

Étant la cible des voleurs qui viennent jour et nuit arracher tout ce qu’ils disposent comme barre de fer dans les ateliers pour aller revendre cela à vil prix aux ferrailleurs, la quasi-totalité des chaudronniers de la ville de Labé a battu le pavé ce jeudi 21 décembre 2017 pour dénoncer non seulement cette insécurité mais aussi une impunité révoltante. Car disent-ils, les voleurs sont libérés au lendemain de leur arrestation sans la moindre forme de procès.

L’arrestation la main dans le sac de deux voleurs dans la nuit du mercredi à ce jeudi est la goute d’eau qui a débordé le vase. Thierno Souleymane Diallo communément appelé Thierno Thyndel, le porte-parole des chaudronniers protestataires, donne les raisons de leur débrayage. « On a manifesté juste parce qu’on n’est pas content. Les voleurs nous arrachent des objets qu’on gagne difficilement et quelques jours seulement après leur mise aux arrêts, on les retrouvent dans la ville libres comme un poison dans l’eau. C’est vraiment révoltant. Pour preuve, on a mis mains sur deux voleurs et un receleur hier nuit car ce sont les voleurs qui ont mis le receleur à l’index. Donc on les a tous déposés au niveau de la police et on est convaincu que si on ne met pas une pression, ils seront libres demain ou après-demain », explique-t-il.

Revenant à la charge Thierno Thyndel appelle la justice à faire son travail car dit-il trop c’est trop et qu’ils aimeraient privilégier la voie normale au détriment de la justice populaire. « Nous avons manifesté aujourd’hui pour attirer l’attention de l’autorité préfectorale sur cet état de fait. Donc on attend le préfet pour solliciter son soutien dans cette situation car personne n’est au dessus de la loi sinon, on pouvait bastonner les voleurs à mort ; mais on sait que cela n’est pas la solution. C’est pourquoi, on a jugé nécessaire de déposer les voleurs au niveau des services de sécurité avant de venir vers les responsables », ajoute-t-il.

À l’absence d’Elhadj Safioulaye Bah le préfet de Labé, les chaudronniers de Labé ont été reçus par le secrétaire général de l’administration. N’étant pas en mesure de gérer le problème, Mamadou Traoré a réussi à convaincre les protestataires de revenir un peu plus tard pour s’entretenir avec le préfet qui serait en déplacement. Par ailleurs, aucune violence n’a été signalée en marge de cette manifestation pacifique.