Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Insécurité à Kankan : plusieurs groupes de présumés malfrats mis aux arrêts

 

Face au fléau d’insécurité qui bat son plein à Kankan, les agents des services de sécurité  ont décidé de siffler la fin de la récréation. Ainsi cinq présumés malfrats arrêtés au cours de cette semaine, ont été présentés à la presse dans la journée de ce dimanche 30 janvier 2022.

Le premier dénommé S S, serait un bandit de grand chemin qui opère sur les routes nationales à travers la ville en se faisant passer pour un mécanicien. Il reconnaît, lui-même les faits qui lui sont reprochés et explique comment il se fait choper : « J’ai volé une moto avec un vieil homme sur la route de Kankan Kissidougou. Arrivé au niveau du barrage des agents de la gendarmerie routière, c’est là qu’ils m’ont arrêté. Ils m’ont demandé les pièces de la moto que je n’avais pas. C’est comme ça que je me suis fait arrêter», nous a-t-il confié.

En marge de son arrestation, il aurait tenté en vain de soudoyer les agents avec une somme de 2 millions de GNF, selon le lieutenant-colonel, Yacouba Soumah, commandant adjoint de la gendarmerie routière de Kankan :

 « On avait déjà reçu une information concernant le vol d’une moto TVS sur la route de Kankan Kissidougou. On a pris les dispositions pour renforcer le contrôle. Et vers 12 heures, cet individu est arrivé. On l’a posé assez de questions qu’il ne parvenait pas à répondre. C’est ainsi qu’il a été pris. La victime est venue, elle a reconnu sa moto tout en présentant les documents y afférant. Même s’il tentait de donner plus que 2 millions, mes hommes n’auraient pas accepté. Parce qu’il nous est formellement interdit de prendre de l’argent avec les usagers de la route », a-t-il assuré. 

Dans le même temps, du côté du service de la garnison militaire au camp Soundiata Keita, les agents ont eux aussi réussi à mettre le grappin sur un gang de présumés malfrats. Au nombre de 3, ceux-ci sont réputés dans  le vol d’engins roulants et de bétail.

« On a aperçu l’un d’eux à 2 heures du matin sur une moto avec un mouton. Quand il nous a vu à sa poursuite, il s’est débarrassé de tout pour s’enfuir. Mais grâce à la collaboration des  gens, on a réussi à l’avoir. Et poursuivant nos investigations, on est allé trouver qu’ils ont un grain de thé au quartier Bordo. Ils peuvent atteindre jusqu’à 30 personnes dirigées un chef dont nous avons pu arrêter aussi. Chaque dimanche, ils commissionnent une personne du gang à la tâche de les envoyer au moins un mouton », a dénoncé le commandant Sidibé, chef de la garnison militaire de Kankan.

Par ailleurs, un autre présumé voleur de tricycle, dénommé M C arrêté par les mêmes agents de la garnison militaire a été aussi présenté aux hommes de média ce matin. Ce dernier, contrairement aux autres, n’a pas reconnu les faits qui lui sont reprochés.

En attendant le transfert de leurs dossiers devant le tribunal de première instance de Kankan, tous ces présumés malfrats, ont été placés en détention.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :