Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Insécurité à Kamsar: le braquage des agences Orabank et Cellcom fait plusieurs blessés graves

Les agences d’Orabank et de Cellcom à Kamsar, une localité minière (située à plus de 300Km au nord-est de la capitale Conakry), ont été attaquées dans la nuit d’hier vendredi 16 à ce samedi 17 septembre par des hommes armés.

Cette tentative de braquage de ces deux agences, si elle n’a pas causé de pertes en vie humaine, a fait, par contre, trois blessés graves et provoqué d’importants dégâts matériels, ont confié à Guinéenews des sources sécuritaires.

Selon nos interlocuteurs, c’est aux environs de deux heures du matin que ces individus armés, venus à bord d’une voiture, ont attaqué les agences de la banque Orabank et de l’opérateur de téléphonie mobile, Cellcom, sises au quartier N’Tomou, en banlieue de Kamsar.

Face aux assaillants, les agents postés (des militaires et des agents des sociétés privées de gardiennage) pour assurer habituellement la sécurité des lieux, ont opposé une résistance farouche. Au cours des échanges de tirs entre les deux parties, trois agents seront grièvement blessés par balles (deux de Laguipress et un de Tomba Sécurité)

Ayant pris finalement le dessus sur les agents chargés de sécuriser les sièges des deux agences, les braqueurs réussiront à s’introduire à l’intérieur du bâtiment où se trouvaient les coffres-forts. Mais avec l’arrivée d’un renfort de la police appuyé par des riverains, les assaillants ont détalé comme des lapins sans pouvoir emporter leurs butins (les contenus des deux coffres-forts).

Pour le moment, l’ampleur des dégâts matériels provoqués par cette attaque à main armée n’a pu être évaluée. Quant aux agents blessés par balles, ils sont actuellement pris en charge par les services d’urgences de l’hôpital ANAIM de Kamsar. Une enquête est ouverte par la police pour tenter faire la lumière sur cette situation qui vient relancer dans la cité les débats sur la recrudescence de l’insécurité. Surtout en cette période de grandes pluies.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...