Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Impact économique de la COVID-19 : cette prévision du FMI qui conforte la Primature

Le fonds monétaire international (FMI) vient d’achever son programme de rencontres avec les autorités guinéennes, dans le cadre des consultations au titre de l’article IV des statuts de l’institution de Bretton Woods.

Votre quotidien électronique Guineenews© a déjà publié les principaux points de ces conclusions. Le magazine Jeune Afrique vient de rendre compte du niveau de croissance élevée de l’économie guinéenne, malgré les prévisions pessimistes de la plupart des institutions internationales sur l’économie guinéenne.

C’est le cas en particulier du taux de croissance pour cette l’année 2020. L’institution de Bretton Woods arrête le niveau de la croissance de l’économie guinéenne à 5,2% en 2020, malgré la crise sanitaire actuelle. Cette croissance, selon les informations parvenues du FMI, s’expliquerait pour une large part par le dynamisme du secteur minier. Pour rappel, la croissance de la Guinée était de 5,9% en 2019.

Cette projection économique favorable donne raison au Premier ministre Kassory Fofana. En avril dernier, dans son « Plan de riposte économique à la crise sanitaire liée au COVID-19 », la Primature guinéenne avait en effet estimé que l’impact de la crise sur l’économie guinéenne serait d’environ 0,7%.

On se souvient que la Banque mondiale avait émis des doutes sur cette donnée du plan de riposte économique guinéen, en estimant que la projection de croissance retenue par les autorités guinéennes ne tenait suffisamment pas compte de l’ampleur de la crise sanitaire. Cette action de la Banque mondiale avait même provoqué un mini-séisme politique en Guinée, d’autant plus que ladite institution reprochait également au gouvernement guinéen d’avoir surestimé le coût de la mesure relative à la gratuité de l’électricité pour les ménages pauvres pendant trois mois.

La réponse de la Primature guinéenne avait été ferme. D’ailleurs, dans l’émission à grande écoute « Les Grandes Gueules », Ansoumane Camara, le conseiller spécial du Premier ministre guinéen chargé de l’économie, des finances et du budget, avait observé : « nous avons notre projection et nous l’assumons absolument. À ce stade de la crise sanitaire, personne ne peut dire avec une parfaite précision ce que devrait être l’impact de la crise sanitaire sur l’activité économique. Ce n’est pas possible aux États-Unis, ce n’est pas possible en Allemagne, ce n’est pas possible en France et ce n’est pas possible en Guinée. »

Interrogé par Guineenews© sur la nouvelle évaluation du taux de croissance de l’économie guinéenne par le FMI, le cabinet du Premier ministre n’a pas souhaité faire de commentaires. Mais, juste a-t-il accepté de préciser : « nos partenaires de la Banque mondiale avaient une compréhension perfectible des équilibres de politique publique retenus dans le plan de riposte économique de la Guinée. Les choses sont rentrées dans l’ordre depuis. »

Autre élément important à relever, c’est la projection de redémarrage de l’activité économique au niveau mondial. En avril dernier, le plan de riposte soumis par le Premier ministre Kassory au Président de la République Alpha Condé reposait sur une reprise progressive de l’activité économique à partir de juillet 2020. Cette autre hypothèse s’est avérée vraie, car l’activité économique ayant repris progressivement à partir de juin à travers le monde, estiment les autorités guinéennes.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte En savoir