Immigration clandestine : une bande dessinée pour conscientiser les jeunes africains

0
?????????????????????????????????????????????????????????

La deuxième édition de la Bande Dessinée (BD) a été lancée ce jeudi 14 décembre 2017 au Centre culturel franco-guinéen (CCFG), avec pour toile de fond, une œuvre du caricaturiste Guinéen, Oscar sur les risques de l’immigration irrégulière.

Consacrée spécifiquement à la lutte contre l’immigration clandestine, « Ce bouquin est édité pour faire voir aux jeunes Guinéens, le mauvais côté de la migration et donner de l’espoir aux jeunes en restant sur place », explique l’auteur.

Cette Bande Dessinée titrée ‘’Du rêve au cauchemar’’,  relate l’histoire d’un jeune de la préfecture de Siguiri, parti à la recherche de l’eldorado. Agé de 22 ans, Souleymane est issu d’une grande famille polygame. N’ayant pas obtenu de l’emploi après ses études universitaires, il décide de tenter l’aventure vers Europe, mais cette fois-ci en passant par la voie terrestre. Du départ jusqu’à son arrivée en Europe, ce jeune a enduré la souffrance sans pour autant trouver la richesse dont il a toujours rêvé.

En plus de cette bande dessinée, des migrants sont également impliqués dans cette action de sensibilisation. Portant des témoignages dissuasifs sur la migration irrégulière à travers les péripéties vécus par le jeune Souleymane.

Pour la cheffe de mission OIM-Guinée, Mme N’Diaye Fatou Diallo, « Cette bande dessinée retraçant l’histoire d’un jeune Guinéen, peut aider à la stabilisation communautaire. Nous avons jugé que la sensibilisation est le meilleur moyen pour faire passer le  message et interpeller tous les jeunes africains sur ce fléau ».

Par ailleurs, elle a invité la jeunesse à s’approprier de ce bouquin qui reflète la mésaventure de nombreux jeunes africains. Et pour les illettrés, des séances de lecture publique suivies de traduction sont prévues dans le but de toucher un plus large public.

Quant à l’Ambassadeur de l’Allemagne, Son Excellence Matthias Veltin, « cette BD montre les risques pour la vie et la santé des migrants. Elle encourage également les jeunes à chercher l’avenir et les chances de réussir dans leurs pays. Les nouvelles de la Libye ont renforcé cette impression et cette deuxième édition est élargie aux témoignages des victimes qui ont accepté le retour volontaire pour renforcer la sensibilisation », indique-t-il.  Avant de conclure : « c’est une histoire faite par les Guinéens et pour les Guinéens et nous pensons que le message sera mieux entendu ».

A noter que cette édition se tient dans la semaine dédiée aux migrants et est soutenue par l’Ambassade de l’Allemagne en Guinée et l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). Des institutions actives dans la lutte contre l’immigration régulière, le renforcement des capacités et la stabilisation communautaire ainsi que celle des jeunes après leur retour volontaire.