Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Hausse du prix du carburant : et le coût du transport de grimper aussitôt !

Les supputations n’ont pas tardé à se révéler exactes. Bien de citoyens avaient prédit qu’avec la rumeur sur une probable augmentation du prix du carburant à la pompe qui avait largement circulé à travers le pays, il fallait nécessairement s’attendre à ce que s’ensuivent des effets collatéraux de divers ordres. Ils le disaient partout dans la cité, même quand ils étaient loin de cerner les arcanes des lois économiques, forcément inaccessibles aux non-initiés. Ils se savaient certes néophytes dans le domaine, mais misaient sur la grande perspicacité que l’expérience tirée de la vie quotidienne leur avait conférée. Et au final, leurs pronostics se sont avérés exacts, sous bien des aspects.

Pendant ce temps, les autorités avaient mis en place des dispositions pour circonscrire en amont les suites incertaines pouvant découler de l’application d’une telle mesure. Ces initiatives avaient pour objectif d’atténuer les effets induits que l’augmentation projetée du prix du carburant allait indubitablement avoir sur la vie des citoyens.

Ainsi va-t-on citer le réajustement des tarifs des transports interurbains de personnes, toutes directions et moyens de déplacement confondus, sur l’ensemble du territoire, par le département des Transports. Un réajustement très modéré, il faut le reconnaître. Parfois même, juste une reconduction de l’ancien tarif, pour le transport public. Ce document a été réalisé le 03 août, en commun accord avec la faîtière patronale des transporteurs routiers de Guinée.

Mais, puisqu’il s’agit de carburant, il convient de rappeler que sous tous les cieux et à toutes les époques, l’augmentation de son prix à la pompe s’est toujours avérée hautement sensible, pour ne pas dire à risque. Il s’agit d’une opération qui se traite avec un doigté minutieux, digne de l’orfèvre. Tellement son incidence sur la vie sociale et économique impacte de plein fouet le quotidien des citoyens. Sans doute même, plus profondément que bien de mesures à controverses, d’ordre social, politique ou économique.

Et les faits n’ont pas manqué de l’attester. Du moins, dans une certaine proportion.

Dès l’instant que la mesure a été effective, c’est à une majoration générale des prix du transport que tout le monde a été subitement confronté. Ainsi à Conakry, sur tous les tronçons habituellement tarifés à 1500 francs, c’est 2000 francs qu’il fallait dorénavant acquitter pour se déplacer.

Un changement brutal et sans préavis qui a surpris et choqué les nombreux citoyens en quête de moyens de déplacement. Ce qu’ils n’ont pas manqué de faire savoir, dans bien de cas, aux chauffeurs. Lesquels, délibérément, n’ont rien voulu entendre.

Il s’en est suivi, ici et là, quelques réactions vives, ponctuées d’échanges verbaux aigres-doux entre chauffeurs et clients. Quelquefois aussi de coups. Mais, rien de tout cela n’a inversé la donne. C’est comme si l’on voulait faire comprendre aux citoyens que : ’’c’est à prendre ou à laisser’’.

Au final, dès ce premier jour de l’augmentation du prix du carburant à la pompe, c’est effectivement à ce tarif unilatéral fixé par les conducteurs que les clients se sont soumis pour faire leurs courses.

Au même moment, sur les circuits interurbains, les prix ont également été majorés de 20.000 francs, au moins, sur l’ancien tarif.

Ainsi se présente actuellement la situation des tarifs de transports interurbains de personnes à travers le pays. Bien entendu, au grand dam des populations en quête de moyens de déplacement qui se retrouvent prisonnières d’un capharnaüm de facteurs qui les grugent et les appauvrissent chaque jour plus.

Serait-ce la seule équation qui interfère dans cette spéculation à grande échelle qui frappe tout le monde ? Les heures et les jours à venir nous édifieront.

La réaction des autorités est attendue, elles qui ont homologué, en accord avec la faîtière des transporteurs, des tarifs raisonnables qui aujourd’hui, sont ignorés par ces derniers.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :