Guinée – Projet d’adduction d’eau dans 5 villes : Les annonces du DG de la SEG

1

Les travailleurs de la Société des eaux de Guinée (SEG) ont présenté leurs traditionnels vœux de nouvel an à leur direction générale ce samedi 27 janvier 2018 à Conakry, avant de lui réitérer leur franche collaboration durant le nouvel an.

D’entrée, l’honneur est revenu à la secrétaire générale du Syndicat national des travailleurs de la Seg (Synaseg), Mme Bangoura Aminata Soumaré de présenter les réformes engagées par les actuelles autorités de la société sous l’égide de son directeur général Mamadou Diouldé Diallo.

Pour sa part, le porte-voix des ouvriers, Fodé Maneah Soumah en a appelé à une cohésion entre les responsables de la direction générale entre eux d’une part, et entre ceux-ci et les autres travailleurs de la boite, de l’autre.

Une aubaine que le directeur général de la SEG a saisie pour dresser l’analyse de la situation des principaux indicateurs de gestion de sa société pendant l’année écoulée.

« Cette analyse permet d’évaluer nos forces, nos faiblesses, mais aussi et surtout les opportunités et les menaces pendant l’année écoulée, afin de mieux se projeter sur l’année nouvelle», a indiqué Mamadou Diouldé Diallo à l’entame de son speech de circonstance.

Au titre de ces forces, il a indiqué les principaux objectifs de performance de la société ont été atteints. Notamment, une forte amélioration du chiffre d’affaires, une forte amélioration du ratio de facturation, un taux élevé de clients facturés, une amélioration du taux de recouvrement, mais aussi une baisse considérable du taux de fraudes sur l’ensemble du réseau de la SEG.

Des performances que le directeur général a mises à l’actif de l’ensemble des travailleurs pour leur engagement, mais aussi et surtout pour leur technicité. « C’est le lieu de remercier l’ensemble des travailleurs qui se sont particulièrement illustrés durant l’année 2017. Je ne citerai que quelques exemples, sans être exhaustif. Je parlerai de la parfaite réussite de la campagne de normalisation de notre campagne de distribution, la pose compteur, la réparation des fuites, la destruction des fraudes, etc. », a-t-il énuméré.

Comme tout ne peut être rose, l’orateur a, au titre des faiblesses, rappelé la crise d’eau qui frappe ses concitoyens et qui devient de plus en plus difficile. « Elle est même devenue très tenace à cause de la croissance démographique rapportée à la norme de consommation par jour et par habitant. C’est pourquoi, pour l’année 2018, nous allons multiplier les efforts sur le terrain afin de récupérer tous les volumes d’eau perdus. Et, à travers cette économie, augmenter le volume de nos ventes et améliorer les revenus de la société, en attendant l’achèvement des différents projets engagés, tels que ceux financés par la Banque mondiale, la JICA (l’agence japonaise pour la coopération internationale), le Royaume du Maroc, la BID (banque islamique de développement) et l’AFD (l’agence française pour le développement), entre autres. »

S’agissant des opportunités, M. Diallo a déclaré saisir toutes celles à travers les efforts du gouvernement du président de la République et de ses différents partenaires au développement, des partenaires technico-financiers pour tous les efforts en vue de toujours satisfaire les populations guinéennes dans le cadre de la fourniture d’une eau saine et en abondance.

« La SEG, à travers ces performances, doit être citée parmi les réalisations du président de la République comme le projet Kaléta, le projet Souapiti, le projet Fomi et le projet Amaria lancé récemment. Nos efforts doivent être cités parmi ces efforts du chef de l’Etat », s’est enorgueilli le directeur général de la SEG avant de se pencher sur d’heureuses perspectives.

« Bientôt le projet d’adduction de 5 villes va démarrer. Et les différentes entreprises engagées sur ce projet ont accepté de préfinancer le démarrage de ces travaux en attendant la perception des ordonnances de démarrage. Ce sont : Gaoual, Tougué, Tougué, Lola et Yomou qui vont démarrer de façon très évidente », a rassuré Mamadou Diouldé Diallo sous les ovations nourries de l’assistance.

Des menaces, elles n’en demeurent pas moins à la SEG. Et son directeur général en est conscient. C’est d’ailleurs pourquoi il a fait une invite à l’ensemble des travailleurs de la société d’eau de Guinée à beaucoup plus de cohésion, d’entente, d’esprit d’équipe : « gages de toute réussite ».