Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Guinée : les attributions et organisation du ministère de la Promotion Féminine, de l’Enfance définies  (décret)  

A travers un décret lu ce jeudi 10 février à la télévision, le président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya a rendu public les attributions et organisation du ministère de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables  

Chapitre I : Mission et Attribution  

Article 1er : le ministère de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables  a pour missions : la conception, l’élaboration et la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables  et d’en assurer le suivi.

A ce titre, il est particulièrement chargé

–          D’élaborer les textes législatifs et réglementaires relatifs à la femme, à l’enfance et aux personnes vulnérables  et de veiller à leur application ;

–          De coordonner les activités en matière de droit, d’égalité, d’équité de genre et d’autonomisation des femmes et fille

–          De lutter contre les inégalités suxuelles et des violences basées sur le genre

–          De promouvoir l’autonomisation des femmes et filles

–          De contribuer à la promotion de la santé sexuelle et reproductive

–          De veiller à l’intégration de la dimension genre et équité dans les politiques plans, programmes et projets publics

–          De promouvoir la solidarité nationale, les organisations mutualistes et tout autre mécanisme d’entraide et d’aide sociale en faveur des personnes handicapées, des personnes âgées, personnes atteintes d’albinisme, des migrants retournés, de la famille et des enfants

–          De coordonner la prise en charge physico-sociale, sanitaire des migrants retournés et de veiller à leur réinsertion socioéconomique

–          De contribuer à la prise en charge des personnes face aux calamités, catastrophes naturelles, pandémie et épidémie

–          De promouvoir l’inclusion et de l’autonomisation des personnes handicapées et celles atteintes d’albinisme

–          De protéger les personnes handicapées, des personnes âgées et des enfants contre toute forme de violence

–          De protéger les personnes atteintes d’albinisme contre toute forme de traite et de trafic humain

–          D’apporter l’assistance sociale, économique, sanitaire et psycho –sociale des personnes vulnérables

–          De favoriser l’accès des femmes, des enfants et des personnes vulnérables, des migrants retournés et des indigènes aux services sociaux de base

–          De veiller au respect de la règlementation des activités socioéducatives et sportives en faveur des enfants et des personnes handicapées

–          D’assurer l’administration, le développement, la gestion et le suivi du registre social unifié

–          De coordonner la gestion des dons, subventions et lègues accordés aux femmes, des enfants, aux personnes handicapées, aux personnes âgées et aux personnes atteintes d’albinisme et aux migrants retournés

–          De promouvoir la création des centres d’orientation et de réinsertion socioprofessionnelle des enfants en situation de vulnérabilité notamment ceux en conflit avec la loi

–          De participer aux négociations relatives aux conventions, accords et protocoles en matière de promotion des droits des femmes, des enfants, de la famille et des personnes vulnérables

–          D’initier ou de participer aux colloques, conférences, séminaires sous régionaux, régionaux et internationaux traitant des questions de femmes, d’enfants et de personnes vulnérables

–          D’élaborer et de soumettre tous les rapports dus aux organes de traité

Dispositions finales

Article 11 : les décrets du président de la République fixent séparément les statuts des organismes publics autonomes, le mode de fonctionnement des organismes consultatifs, des programmes et projets publics, des services déconcentrés, ainsi que les attributions et l’organisation des services rattachés, des niveaux hiérarchiques équivalant à celui d’une administration centrale

Article 12 : les arrêtés du ministère de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables fixent les attributions et l’organisation des directions nationales et équivalent ainsi que le Bureau de Stratégie et de Développement (BSD) des services rattachés et des services d’appui de niveau hiérarchique équivalent à celui d’une division ou d’une section de l’administration centrale

   

 

 

 

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...