Guinée : Le grand dépôt de bois de Kindia ravagé par un gigantesque incendie

0

Le plus grand dépôt de bois de la préfecture de Kindia a été complètement consumé dans la nuit du mardi à mercredi 10 janvier 2018 au quartier Yéolé par un impressionnant incendie. Dans ce drame, il n’y a pas eu de pertes en vie humaine, mais des dégâts matériels importants ont été constatés par la rédaction locale de Guinéenews©.

Des machines réduites en cendre, des centaines de madriers calcinés, à ceux-ci s’ajoutent des ateliers de menuiseries sont entre autres les innombrables dégâts causés par cet incendie. Dans ce sinistre, même si aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée, mais au regard de l’ampleur des dégâts causés par ce drame, les victimes ne savent plus à quel saint se vouer. Elles affirment avoir tout perdu.

« Nous avons perdu 4 gros machines d’une valeur de 50 millions chacune et 3 autres machines industrielles qui coûte 85 millions chacune sans compter des stocks de bois et autres objets », explique Mamadou Yarouga Bah, un des sinistrés.

A en croire certains responsables de la filière bois, c’est la énième fois qu’un tel incendie se produise dans ce dépôt. Informées, les autorités de la place se sont rendues sur le lieu ce matin pour réconforter le moral des victimes. Face à ces sinistrés, le préfet de Kindia n’a pas dérobé aux règles, car il a partagé la douleur des victimes.

« C’est regrettable que ce dépôt préfectoral enregistre un tel drame et nous sommes venus leur apporter notre soutien mais aussi nous leur inviter de se ressaisir », invite le préfet N’Fa Ansoumane Touré.

Certes, l’origine de cet incendie n’est pas encore élucidée, mais certaines o discrétions laissent entendre dans les couloirs que ce drame aurait été provoqué par un groupe d’hommes qui veillait au dépôt la même nuit et qui s’entretenait autour d’un petit foyer de feu pour se réchauffer. Les responsables souhaitent donc pousser loin leur contrôle pour déterminer les causes réelles de cet incendie qui a dévasté tout le dépôt.

« Nous avons ouvert les enquêtes afin de traquer les coupables et ils seront traduits. Nous sommes déterminés à le faire dans un bref délai », rasure Sidiki Kanté, procureur de la République par intérim près le tribunal de première instance de Kindia.

Cet incendie d’origine inconnue a encore plongé carrément l’ensemble de la filière bois dans une extrême pauvreté, murmure-t-on. Les sinistrés sollicitent donc l’appui des personnes de bonnes volontés afin de les aider à reconstruire leur vie.

Dans la matinée de même mercredi, un autre incendie s’est déclaré dans un immeuble à la Minière, Conakry. Le bilan fait état d’un pompier mort, trois disparus, 16 blessés et d’importants dégâts matériels, selon la police.