Guinée : La jeunesse de Kankan dans la rue pour protester contre l’esclavage en Libye !

1


Les protestations contre la maltraitance et la vente des êtres humains en Libye continue de faire des vagues en Afrique et ailleurs dans le monde. A Kankan, c’est un groupe de jeunes qui a marché ce samedi 02 décembre dans les rues du centre-ville pour, dit-il exprimer sa colère et sa désapprobation de la situation des jeunes noirs africains en Libye.

Avec des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Non à l’esclavage en Libye ! L’homme noir n’est pas une marchandise ! Liberté pour nos compatriotes en Libye » ; ce groupe de jeunes a marché du rond-point Komarala jusqu’à la résidence du préfet, en passant par le carrefour M’Balia, le marché Sogbè et le rond-point de l’Eglise.

A la résidence du préfet, c’est Aziz Diop entouré des présidents de la délégation spéciale de la commune urbaine et celui de la société civile préfectorale entre autres, qui a reçu les marcheurs. Là, une minute de silence à la mémoire des jeunes morts sur le chemin de l’aventure et des allocutions ont été prononcée.

Amadou Oury Souaré, porte-parole des jeunes leaders de Kankan a dans son intervention, condamné les pratiques esclavagistes en Libye avant d’interpeler les dirigeants africains pour y mettre fin. Avec des bilans assez macabres du phénomène de l’immigration clandestine, le président de la société civile préfectorale de Kankan Alphonse Yombouno a surtout déconseillé les jeunes qui aspirent entreprendre ce voyage périlleux.

Quant au préfet Aziz Diop, il a salué l’initiative des jeunes de Kankan qui, pour lui ont fait à travers cette marche preuve de leur maturité. Sans ambages, M. Diop à exprimé son soutien à la jeunesse de Kankan avant de l’encourager à l’esprit d’entreprise.

La marche protestation des jeunes leaders de Kankan contre l’esclavage et la vente des êtres humains en Libye est une première. Elle s’est déroulée pendant plus de 3 heures sans incidents.