Guinée : 13 pays annoncés à la  8ème édition du tour cycliste international 

0

La Fédération Guinéenne de Cyclisme (FEGUICY) donne une autre dimension au tour cycliste international de Guinée. Plus d’un mois après la 7ème édition qui n’avait connu que la participation de deux Sierra Léonais, la 8ème édition a été annoncée vendredi 26 janvier par la présidente de la fédération, Hadja Aminata Mara. Celle-ci est prévue pour le mois de mai prochain, et pourrait connaître la participation de 13 pays africains.

Dix de ces pays ont déjà confirmé leur participation, il s’agit du Burkina Faso, du Mali, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, de la Sierra Leone, du Niger, du Togo, du Bénin, de la Gambie et de la République Démocratique du Congo.

Donc une centaine de cyclistes est attendue sur les routes guinéennes. Quant à la distance à parcourir, elle s’allonge avec l’augmentation du nombre de coureurs. Le grand départ du tour se donnera à Kissidougou, une ville située à environ 600 kilomètres de la capitale Conakry. L’itinéraire amènera les cyclistes à Faranah – Mamou – Pita – Kindia – Conakry. « L’idée c’est que le tour touche les quatre régions naturelles du pays », a expliqué Hadja Aminata Mara. L’année dernière, les 35 cyclistes n’ont parcouru que 300 kilomètres dans la seule région de la Basse-Guinée.

La fédération réussirait une grande première si elle arrive à organiser l’évènement. En tout cas, Kaba Oularé, le vice-président de la FEGUICY, se veut rassurant. «  Nous avons le soutien du ministère des Sports, nous avons le sponsor, de grandes dispositions sécuritaires seront prises…», a rassuré Kaba Oularé.

La Guinée sera représentée par trois clubs. A moins de cinq mois du tour, la fédération veut maintenant amener ses coureurs à l’internat. Mais, quelle que soit la préparation, Kaba Oularé sait que la compétition sera rude pour les cyclistes guinéens. Et il prépare déjà les esprits à ne pas être déçus de ne voir les Guinéens sur le podium. La raison, a-t-il expliqué, c’est que le cyclisme guinéen a longtemps traîné les pas avant de rentrer récemment dans une phase de relance grâce à l’équipe d’Aminata Mara.

Pour rappel, Aminata Mara est arrivée à la tête de la fédération en novembre 2016. Un an après son élection, elle a organisé la 7ème édition du tour cycliste international de Guinée et s’apprête à relever ce qui semble jusqu’ici son plus grand défi. Déjà, elle a l’approbation du comité olympique national.