Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Guéckédou : Michel Lamah agresse un Chinois, gifle un militaire et endommage son véhicule

Le sous-lieutenant Michel Lamah du Groupement des Forces Spéciales qui a renversé le 5 septembre le régime d’Alpha Condé, est en proie à un souci sanitaire qui l’a conduit récemment à N’Zérékoré.  Depuis, le sous-officier ne cesse de faire parler de lui. Partout où il passe, il se livre à des scènes d’agression physique contre des personnes qu’il croise. Après Boma, un quartier de N’Zérékoré, Kounkan, une sous-préfecture de Macenta, c’est à Guéckédou où il a attaqué ce mercredi 29 septembre un Responsable chinois de HENAN CHINE, l’entreprise en charge de la reconstruction de la route nationale N°2 et un militaire.

Selon les témoignages recueillis sur place, Michel Lamah qui venait de Kouankan, aurait asséné des coups à un Chinois travaillant à la base vie de Henan Chine à Tékoulo, une sous-préfecture de Guéckédou. Aussitôt informé de l’incident par l’un des responsables de Henan Chine, le préfet, Colonel Damaoulen Djoumessy s’est vite rendu sur les lieux et a réussi à convaincre Michel Lamah de continuer son chemin.

À lire aussi

Mais arrivé au centre-ville de Guéckédou, le véhicule de Lamah est tombé en panne. Le temps pour lui de le réparer dans un garage, situé dans le quartier Mangalla, un pick-up de militaires est arrivé. Sur place, une altercation éclata entre lui et le chef de mission de cette équipe militaire qu’il gifla avant de casser le pare-brise de son véhicule. En dépit de cette agressivité, ces militaires sont parvenus à le dompter avec tact jusqu’à la réparation de son véhicule. Il a fallu une dernière la présence du colonel préfet Djoumessy pour limiter les dégâts et persuadé son encombrant et agressif hôte à retourner à N’Zérékoré que poursuivre sa route vers Conakry.

Aux dernières nouvelles, Michel Lamah serait retenu au camp d’infanterie de Guéckédou, en attendant de connaitre la décision de la hiérarchie militaire quant à sa prochaine destination.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...