Grève des enseignants : Le mot d’ordre partiellement suivi, à Kankan

0

La relance du mot d’ordre de grève générale illimitée entamée ce lundi 12 février 2018 par le SLECG version Aboubacar Soumah en Guinée, a été partiellement suivie à Kankan. Sur les cinq plus grands lycées publics de la commune urbaine par exemple, seulement le lycée 3 Avril n’a pas fait de cours ce lundi. Et pour cause, l’absence des enseignants.

A notre passage dans les environs de 10 heures GMT, la cour dudit lycée et les salles de classes s’étaient vidées. Mais selon Moussa Guilavogui, proviseur du lycée 3 Avril, 8 enseignants sur 18 se seraient présentés et auraient fait cours entre 8 heures et 10 heures TU.

Dans les autres lycées de la ville et les écoles professionnelles, les cours se sont déroulés comme si rien n’était. Si certains responsables desdits établissements affirment ignorés l’avis de grève, d’autres qualifient carrément d’illégale le mouvement de grève. C’est le cas par exemple de Gassime Keita alias colosse proviseur du lycée Marien N’Gouaby qui estime sans ambages que « cette grève n’a pas lieu d’être par ce qu’elle est illégale ».

Pour cette première journée de grève dans le préuniversitaire à Kankan, aucun incident n’est à signaler pour le moment. Mais déjà, avec une journée de perdue par les élèves du lycée 3 Avril, certains observateurs craignent des perturbations dans les jours à venir, au cas où ce débrayage perdurait dans cette école.

En effet, la crainte serait fondée sur le fait que ces élèves sevrés de cours, n’empêchent les autres à étudier.