Forum global sur la compétitivité/investissement: la Guinée dans le top5 des pays les plus réformateurs (Banque Mondiale)

25 octobre 2017 20:20:28
1

Le titre de cet article pouvait paraître invraisemblable ou même galvaudé s’il n’exprimait pas fidèlement le discours de la Représentante de la Banque Mondiale ANABEL GONZALEZ  qui, dans son speech, a félicité la Guinée pour avoir mis en œuvre des réformes économiques dites ‘’difficiles’’.

 

En organisant ce forum global sur la compétitivité et de l’investissement à Vienne (Autriche) du 24 au 27 octobre,  la Banque mondiale s’est fixé comme objectif de récompenser les pays qui ont réussi avec succès  les profondes  réformes en vue d’établir un climat des affaires favorables aux  investissements productifs.

Une centaine de délégations venues des quatre coins du monde au nombre desquels des experts de la Banque Mondiale, des investisseurs, des responsables d’agences gouvernementales et chefs de départements ministériels notamment Dr. Kassory Fofana, ministre d’Etat à la Présidence en charge des questions d’investissements et du partenariat public-privé, ont rallié la capitale autrichienne pour participer à ce forum, premier du genre, dans l’espoir de recevoir les distinctions honorifiques qui viennent sanctionner le lancement, le suivi et la mise en œuvre des réformes importantes recommandées par la Banque Mondiale.

Sélectionnée sur une liste restreinte de 15 pays sur plus de 80 pays, la Guinée s’est propulsée dans le top 5 des pays les plus performants. Il est d’ailleurs à signaler qu’elle s’est retrouvée dans le top 3 de la catégorie «Pays grands réformateurs »  au même titre que la Tunisie et la Serbie.  Il est à noter que l’Éthiopie et la Birmanie ont été choisies comme « Réformateurs vedette »

Ministère des Mines,  champion des réformes … 

Des nombreuses reformes lancées par le gouvernement guinéen, celles du secteur minier et de l’agence de promotion des investissements privés (APIP), sont de loin les plus abouties, a constaté votre quotidien Guinéenews.

 Il convient de rappeler que la rigueur, le dynamisme et  le pragmatisme qui ont caractérisés le lancement, le suivi et la mise en œuvre des réformes du secteur minier ont été salué par des nombreux experts de la Banque Mondiale lors de cette première journée du Forum.

  A ce propos, M. Ahmed Sékou Kéita, chef de cabinet du ministère des Mines et de la Géologie représentant du  ministre Abdoulaye Magassouba au forum de Vienne, confie que  l’objectif fixé par son département est celui de faire du secteur minier « un catalyseur de la transformation de l’économie nationale au profit de tous les acteurs »

Dans nos prochains numéros, nous reviendrons plus en détail  sur ces réformes phares du secteur minier et au niveau de l’agence de la promotion des investissements  qui ont eu l’avantage de hisser la Guinée au rang des pays les plus performants en termes de réformes économiques.