Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Fonction Publique : la mission et les attributions de l’Inspection générale du travail fixées

A travers un décret lu à la télévision nationale ce mardi 31 mai 2022, le Colonel Mamadi Doumbouya a défini la mission et les attributions de l’Inspection Générale du Travail ainsi qu’il suit :

Chapitre I : Mission et attributions

Article 1er : Sous l’autorité du ministre en charge du Travail, l’Inspection Générale du Travail du niveau hiérarchique équivalent à celui d’une direction de l’administration centrale, a pour missions le contrôle de l’application de la législation et de la réglementation dans le domaine du travail.

L’Inspection Générale du Travail est animée par un corps spécial de fonctionnaires composés d’inspecteurs du Travail, d’administrateurs du Travail, de médecins inspecteurs du Travail, de contrôleurs et de contrôleurs adjoints du Travail.

L’Inspection Générale du Travail est dirigée par un Directeur général nommé par décret du président de la République, sur proposition du ministre chargé du Travail. Il dirige, anime, coordonne et contrôle l’ensemble des activités de l’Inspection Générale du Travail.

L’Inspecteur Général du Travail est assisté d’un adjoint nommé dans les mêmes conditions que lui et qui le remplace en cas d’absence ou d’empêchement.

Organisation 

Pour accomplir sa mission, l’Inspection Générale du Travail comprend des services d’appui, des départements techniques, des services déconcentrés.

Dispositions finales 

Les chefs de départements, les inspecteurs régionaux, les inspecteurs des zones économiques spéciales sont nommés par arrêté du ministre en charge du Travail, sur proposition de l’Inspecteur Général du Travail.

Les chefs de cellules et les chefs de services sont nommés par décision du ministre chargé du Travail,  sur proposition de l’Inspecteur Général du Travail.

Les inspecteurs et les contrôleurs du Travail bénéficient, en plus des primes de fonction, d’autres avantages spéciaux dont les modalités d’octroi et les montants sont définis par arrêté conjoint des ministres chargés du Travail et du Budget.

Avant leur entrée en fonction, les inspecteurs et les contrôleurs du Travail sont tenus de prêter serment devant la Cour d’appel.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...