FEGUIFOOT : Après la débâcle du Syli local, voici le plan de relance du football guinéen  

0

De retour du Maroc où ils ont assisté à l’échec de l’équipe nationale locale de football, les dirigeants de la Fédération Guinéenne de Football (FEGUIFOOT) ont tenu ce vendredi 26 janvier leur première assemblée ordinaire ponctuée par deux questions principales. Il s’agissait de savoir qui pour remplacer Lappé Bangoura et quel plan pour la relance du football.

C’est le secrétaire général de la Fédération, le colonel Maurice Akoї Koїvogui qui s’est chargé de livrer le compte rendu de cette réunion ordinaire à la presse. Il n’a pas manqué de souligner que la réunion devrait se pencher sur la situation actuelle du football guinéen. Celui-ci a atteint le pic de la désillusion avec l’élimination dès le premier tour du CHAN (championnat africain des nations) de l’équipe nationale locale qui restait le dernier espoir des supporters du Syli. « Tout le monde est conscient que le Syli est sorti de la compétition sans avoir réussi à passer le premier tour…Je ne veux pas faire l’état des lieux pour dire que je condamne tel ou je rends hommage à tel autre. Ce qui reste clair, on est sorti. Donc, au cours de la réunion, il fallait d’abord expliquer les motifs de la décision qui est tombée au soir de la défaite contre le Maroc ( Ndlr : la destitution du sélectionneur national Lappé Bangoura).  Cette décision était attendue  par certains, mais elle a surpris d’autres », a indiqué Koїvogui dans l’entame de son compte rendu.

Lappé Bangoura destitué, un appel à candidatures va être lancé d’ici lundi pour le remplacer à la tête de l’équipe A. Au même moment, un autre appel à candidatures va être lancé pour le recrutement des entraineurs des équipes de catégories inférieures. « Tout ce travail sera fait d’ici demain à midi (samedi 27 janvier 2018) », a indiqué le secrétaire général du FEGUIFOOTPoursuivant, il dira que ces appels à candidatures feront l’objet de publication à grande échelle.

Le recrutement du futur sélectionneur national ne devrait pas tarder, dirigeants de la  FEGUIFOOT ayant en en vue  les matchs de la FIFA et les éliminatoires de la CAN 2019.

Pour la FEGUIFOOT, une bonne équipe d’élites passe par un travail de fond. C’est-à- dire à la formation des catégories inférieures. Ce qui a manqué à la Guinée jusqu’ici. « Le présent comité exécutif a bientôt un an. Un an c’est beaucoup, mais ce n’est pas suffisant pour tout changer. On a trouvé des anciennes méthodes, des anciennes équipes qu’on ne pouvait pas balayer tout d’un coup…», justifie Koїvogui.

Souleymane Chérif, directeur technique de la fédération, a donc fait une analyse des problèmes du football guinéen et a proposé à la FEGUIFOOT un projet de relance sportif qui a aussitôt reçu l’approbation de l’équipe d’Antonio Souaré. Le projet proposé par Chérif prévoit notamment un programme de développement de football chez les écoliers de six à 12 ans et un championnat de la catégorie des 15 ans. « Il nous faut ce championnat des 15 ans qui n’a jamais existé en Guinée. A partir de là, on peut maintenant progresser avec le football d’élites », estime Souleymane Chérif.