Faya Millimono : « Nous avons constaté que l’abstention a été le plus grand gagnant de ces élections »

14 février 2018 11:11:00
0

Les élections communales et communautaires de cette année ont été  marquées par un taux élevé d’abstention des citoyens, contrairement aux précédentes consultations électorales. Lors d’une conférence de presse qu’il a animée mardi 13 février au siège de son parti à Conakry, Dr Faya Millimono, président du Bloc Libéral (BL), a expliqué les raisons de cet état de fait.

« Nous avons constaté que l’abstention a été le plus grand gagnant de ces élections, parce que, premièrement, la classe politique est déconnectée des réalités que vivent les populations. Les populations ont des problèmes économiques, des problèmes d’insécurité, de chômage et de pauvreté, etc. Et les hommes politiques que nous sommes, le discours que nous prononçons ne concernent que les questions politiques et électoralistes. C’est l’une des raisons qui ont poussé les gens à bouder les urnes. Mais il y a une autre raison, c’est que les élections en Guinée ne sont pas l’occasion d’un véritable débat d’idées où on cherche à connaitre le programme et les projets de société que proposent les différents acteurs et les différents candidats », a expliqué le président du BL.

Cependant, tout en condamnant les cas de violences postélectorales, le BL a noté des côtés positifs. « Ce que nous avons tiré de positif, c’est que malgré des milliards de francs guinéens qui ont été distribués, malgré les intimidations dont les militants et responsables de l’opposition ont été victimes pour permettre la fraude, il y a des Guinéens qui ont préféré le Bloc Libéral », a-t-il indiqué. Il justifie cela par le nombre de siège obtenus par le BL dans toutes les régions du pays.

Il a dénoncé de passage l’achat de conscience dont certaines formations politiques se serraient livrées à l’occasion du scrutin du 4 février dernier. « Je ne crois pas qu’en tant qu’homme politique, notre rôle soit d’acheter les consciences, notre rôle est celui de sensibiliser la population vers un lendemain meilleur », a-t-il martelé.

Et de souligner : « Nous allons nous impliquer dans la gouvernance locale partout où nous avons un seul conseiller pour contribuer à améliorer les conditions de vie des populations à la base ».

Le Bloc Libéral qui vient de prendre part aux élections locales pour la première fois, a eu ses cinq ans le 11 février dernier. C’est pourquoi, tout en souhaitant joyeux anniversaire à ses militants et sympathisants, Dr Faya Millimono s’est réjoui du fait que son parti, à l’issue des résultats obtenus à la dernière élection présidentielle et aux dernières élections locales, devient la quatrième force politique du pays.