Faranah : Alpha Condé invite les populations au travail

0

« Je suis venu pour développer la Guinée et lutter contre la fin…»

Attendu depuis 72 heures après la région forestière sous les yeux d’un grand public, le président de la république a posé sa valise dans la ville de Faranah ce jeudi, 1er février 2018 à 9 heures 50 minutes. C’est à l’aéroport situé à 5 kilomètres de la ville que le chef de l’Etat a été réceptionné.

Objectif, inaugurer les centres de santé améliorés et partager avec les préoccupations des populations à la base.

Dans son discours de bienvenu, le préfet de Faranah, Alpha Oumar Keita, précise : « Au regard de tous les progrès accomplis en si peu de temps au bénéfice de nos populations, je voudrais vous réitérer leur engagement résolu à soutenir votre programme de société qui vise à faire de la Guinée un pays prospère, uni et paisible….J’exprime la sincère reconnaissance et la profonde gratitude des populations de la région en général et de la préfecture de Faranah en particulier pour les nombreux actes posés sur le plan économique et social et qui ont sensiblement contribué à l’amélioration de leur condition de vie : le bitumage de voirie urbaine, l’électrification de la ville et chefs lieux des sous-préfecture à travers la mise en place des lampadaires, la réalisation des forages, le désenclavement de certaines zones de production, la reconstruction et la modernisation de la cité du Niger, la construction du grand marché, la construction du centre de traitement épidémiologique et la construction de la grande mosquée. »

De son côté, le chef de l’Etat, Alpha Condé, a pris la parole pour placer les objectifs de sa tournée dans son contexte. « Vous savez pour quoi Ebola nous a fait souffrir ? Parce qu’on n’avait pas un bon système de santé. Alors, nous ne voulons plus qu’une autre épidémie puisse nous faire souffrir. C’est pour quoi, le gouvernement a pris l’initiative de construire des centres de santé améliorés dans toutes les sous-préfectures de la Guinée et d’améliorer les centres hospitaliers  dans les chefs lieux des préfectures. Donc, ma tournée, c’est pour inaugurer ces centres de santé afin de les mettre à la disposition des populations. Nous voulons que les maladies épidémiques puissent être soignées dans les sous-préfectures…», a affirmé le chef de l’Etat.

Dans son bain de foule, il a par ailleurs, invité les populations au travail et au maintien de la paix. Sur ce, le président Alpha Condé explique : « Je ne peux venir aussi sans vous parler de l’avenir de la Guinée. Je suis venu vous dire d’avoir confiance en l’avenir de la Guinée. En plus des 20 milliards de dollars de la Chine, nous avons fait le plan quinquennal 2015-2020. On avait besoin strictement de 14 milliards de dollars. Quand nous sommes partis à Paris, tellement que les bailleurs de fonds ont confiance en la Guinée, on avait besoin on a obtenu 21 milliards. Donc, aujourd’hui, il y a l’argent pour nous développer. Mais ce n’est pas l’argent qui va développer le pays. C’est le travail. C’est vrai que la Guinée est riche, Dieu nous aime. On a la bauxite, l’or, le fer, le diamant mais ce n’est pas ça qui va développer la Guinée. Ce qui va développer la Guinée, c’est l’agriculture. A mon arrivée, on ne consommait pas plus de 10 mille tonnes d’engrais. Aujourd’hui, nous sommes à 100 mille tonnes, c’est-à-dire notre consommation par tête de personne est supérieure à tous les pays africains. Donc, on peut tout cultiver aujourd’hui en Guinée. Mais il faut que le Guinéen accepte de travailler. Parce que, ce dont nous avons reçu de la Chine, ce n’est pas un don. Nous ne sommes pas des mendiants. La Chine nous donne de l’argent, on rembourse en donnant la bauxite. Mais s’il y a l’argent, vous ne travaillez pas, on ne pourra pas rembourser. Et je félicite les femmes qui travaillent beaucoup mais les hommes en Guinée ne travaillent pas beaucoup. Alors, je suis venu vous voir sages et hommes de Faranah. Vous voulez que la Guinée avance ? Vous voulez de l’électricité, de l’eau, de l’avion, du chemin de fer ? Alors, il faut travailler comme vos femmes. Pourquoi vous acceptez que les gens viennent vous diviser ? N’acceptez pas de vous diviser à cause de la mairie. Augmentez la mobilisation et la force du RPG. Ce que nous avons fait en 7 ans, ils n’ont pas fait en 50 ans. Si vous qui êtes du RPG, si vous acceptez de vous diviser, où irez-vous ? Je suis venu pour développer la Guinée et lutter contre la fin…»

Après son intervention et accompagné d’une marrée humaine, le président a marché quelques kilomètres à pied pour l’aéroport où il a pris le vol pour Conakry.

Faut-il noter que suite à l’annonce de l’arrivée d’Alpha Condé, les écoles sont restées fermées depuis 2 jours, une situation que fustigent certains citoyens.

Nous y reviendrons.