Exclusif – Vol d’argent à la présidence : deux militaires présumés voleurs arrêtés !

11 octobre 2017 13:13:21
0

Il y a quelques semaines, un vol présumé d’une importante somme d’argent a eu lieu dans la chambre du chef de l’Etat, Alpha Condé, à la Présidence de la République. Cette information avait été démentie par deux officiels mais confirmée par un membre de la mouvance présidentielle.

Face à cette confusion, votre quotidien électronique Guinéenews s’est intéressé au dossier pour éclairer la lanterne de ses millions de lecteurs. En effet, sur la base des résultats de nos enquêtes, il ressort clairement qu’il y a eu bel et bien vol perpétré par deux militaires de la garde présidentielle dans la chambre du président. Ce sont le caporal-chef Aboubacar Kourouma, alias Makambo et le sergent Moussa Mayere Keita, tous en service à la sécurité présidentielle qui ont commis ce vol présumé.  Ils ont tous été arrêtés et emprisonnés au camp Koundara, proche de la RTG – Boulbinet.

Comment ce vol présumé a-t-il été perpétré et découvert ?

De sources proches du dossier, ayant constaté que la fenêtre de la chambre du chef de l’Etat n’était pas bien fermée, les deux individus se sont introduits par effraction pour prendre une importante somme d’argent dont le montant exact ne nous pas été révélé. « Aussitôt, Moyere Keita a acheté une villa à Kankan et un camion. Il a également acheté des mèches brésiliennes pour sa femme et lui a remis 20 millions. Cette dernière, contente, est allée raconter cette nouvelle à l’épouse de l’un des amis à son mari du nom de Mamoudou Camara. Furieux, ce dernier a intimé sa femme  de ne plus lui donner ces genres de nouvelles désobligeantes. De fil en aiguille et constatant que les moyens de M. Keita ne lui permettent pas de faire de telles réalisations, la situation s’est ébruitée. Et on a tout de suite fait un lien entre celles-ci et le vol d’argent à la présidence », a affirmé notre source d’information.

Poursuivant, elle a souligné que le président Alpha Condé ne voulait pas du tout que cette situation de vol soit mise sur la place publique. Mais hélas, il y a eu fuite. « Les deux prévenus sont déjà mis aux arrêts et la maison achetée par Moyere confisquée…Pour le moment, aucun procès n’est en vue », précise-t-elle.

Depuis l’élection d’Alpha Condé à la magistrature suprême en 2010, c’est la première fois qu’on rapporte un vol présumé d’argent dans sa chambre.