Espagne : Pourquoi les indépendantistes vont faire marche-arrière ?

0

Depuis le départ de cette saga des indépendantistes, on savait que le point faible des Catalans est leur Barça FC, de même avec les Anglais. Si, après le Brexit, les équipes de football du Royaume-Uni n’étaient pas autorisées à prendre part aux compétitions avec le reste du continent, le Brexit serait réversible. Les millions de fans et de houligans  vont se faire entendre.

On n’y est pas encore, mais en Espagne, la question est ouverte. On a tous entendu que Lionel Messi a pris les devants pour conditionner sa clause libératoire, si le Barça devait être exclu de la Liga. Mais si exclusion il y a, où le FC Barcelone va se produire, en Angleterre ? Non, le scénario est trop irréaliste de voir un tel scénario. Voilà une des raisons principales de faire comprendre que sans être au sein de l’Espagne, la Catalogne n’est rien. Déjà, on dit que des investisseurs ont commencé à mettre la clé sous le paillasson dans beaucoup de secteurs. On est curieux de connaître les pertes que la Catalogne a enregistrées depuis cette histoire insensées de Carles Puigdemont, mais encore, Madrid ne devrait pas lâcher un peu de lest, la pression n’est-elle pas trop infernale pour pousser à la faute ?

Les choses ne sont pas exactement de même en Corse, où l’on semble lorgner du côté de l’Espagne pour ne pas être dans le même traquenard. Les Kurdes, eux, sont restés en travers du chemin, puisque l’indépendance, ils réfléchiront désormais à plusieurs fois avant de faire le pas dans cette direction. Le monde attend la sortie de l’impasse espagnole des catalans.