Élections locales : l’unité spéciale de sécurisation des élections prend des dispositions

0

Dans un communiqué relayé par la télévision nationale, le porte-parole de l’unité spéciale de sécurisation des élections (USSEL), le colonel Mamadou Alpha Barry, a mis en garde contre certains sympathisants des partis politiques, qui continuent encore à battre campagne.

La campagne électorale a pris le 2 février à minuit mais au mépris des dispositions du code électoral, certains sympathisants des partis politiques continuent encore à battre campagne.

Or, aux yeux de la loi, dit-il, des comportements pareils sont de nature à engendrer des accrochages.

C’est pourquoi, l’USSEL rappelle que la campagne électorale est arrivée à terme le 2 février. « Par conséquent, tout citoyen ayant voté doit rejoindre son domicile », a-t-il menacé.

Pour cette journée, ne sont autorisés à circuler que les diplomates, les forces de l’ordre et les véhicules détenant les laisser- passer de la CENI.