Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

El. Habib Hann : « Il était temps que nous nous donnions les mains pour restructurer positivement le secteur privé guinéen »

Depuis plusieurs années, le patronat guinéen était divisé, au point que pour la Guinée, il y a eu la création de quatre fédérations patronales. Au niveau du Conseil national du Patronat (CNP) de Guinée, il y avait une sorte de bicéphalisme. Elhadj Habib Hann et Ansoumane Kaba se disputaient la tête de l’organisation. Mais l’arrivée du CNRD a pu permis de réconcilier les frères « ennemis ». Le ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME, Bernard Goumou a pu mettre autour de la table les deux, le 24 mars 2022, pour enterrer la hache de guerre afin d’unifier le patronat guinéen. A l’issue de la rencontre, un comité provisoire dirigé par Ansoumane Kaba a été mis en place.

Ce 25 mars, Habib Hann a déclaré que la réconciliation des acteurs du secteur privé guinéen est effective : « Nous avons atteint un niveau aujourd’hui où il y a eu réconciliation. C’était l’un des premiers handicaps après qu’on ait sollicité la restructuration. Le premier handicap était de réconcilier les acteurs du secteur privé guinéen. Vous ne pouvez pas bâtir un patronat unique sans la réconciliation. Il y avait trop de divergences, il y avait un bicéphalisme terrible qui avait gangrené les patronats et particulièrement au niveau du Conseil national du patronat guinéen. C’est pour cette raison que je vous annonce aujourd’hui que nous nous sommes réconciliés. Ce n’était même pas un problème qui gangrenait de trop, c’est une incompréhension qui a gangrené le système entre les frères et le patronat. Cela nous a permis de nous passer de ces passions et d’essayer de nous donner la main de façon à pouvoir faire du secteur privé guinéen une réussite».

A la suite de cette réconciliation, les quatre patronats vont être dissouts, affirme Habib Hann : « Il était temps que nous essayions de nous donner les mains et d’aider à restructurer positivement le secteur privé guinéen. Ça a été une action positive, avec une conviction profonde et grande volonté manifeste qui a permis aujourd’hui à tendre la main à tout le monde et à pouvoir dire de façon solennelle que le bicéphalisme qui existait est terminé et nous allons maintenant vers la dissolution des quatre patronats afin de mettre en place un patronat unique».

Avec l’unification du patronat guinéen, le jeune ministre du Commerce a réussi où ses grands frères ont échoué. Surtout, faut-il rappeler, il y a quelques jours, grâce à son implication, la Chambre de Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat de Guinée (CCIAG) a été mise en place après 18 ans.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :