Éducation : Le comportement des 8 correcteurs exclus dénoncé à Faranah

2

Le comportement des 8 correcteurs exclus de tout le processus de gestion des examens nationaux pour établissement de signes conventionnels entre les candidats et ces correcteurs indélicats d’une part, et d’autre part, pour tentative de corruption des autres correcteurs a fait l’objet de vives réactions des populations dans la ville. Une situation qui a été condamnée fermement non seulement par les parents d’élèves mais aussi par les autorités éducatives.

Rencontré par Guinéenews©, le coordinateur préfectoral des associations des parents d’élèves et amis des écoles (APEAE) de Faranah a non seulement apprécié la décision de l’inspecteur régional de l’éducation faisant état d’exclusion de ces professeurs de tout le processus de gestion des examens nationaux mais aussi, il l’a condamné avec la dernière énergie. Lisez !

« J’apprécie énormément la décision de l’inspecteur régional de l’éducation. Nous, parents d’élèves condamnons fermement cette corruption. Les signes mis sur les feuilles d’examens, c’est déjà conclu entre le client (correcteur) et le candidat. Ces élèves sont habitués à ce vol, ce sont les complices tacites qui méritent d’être condamnés. Par ce qu’ils sont en train de voler l’Etat. Pourquoi décerner les différents diplômes à ces personnes qu’on présente ailleurs ? Elles seront toujours refoulées quand elles ont une bourse. Ça c’est dû à quoi ? C’est la corruption qui fait le défaut de l’éducation guinéenne. Il faut corriger. N’est pas diplômé qui le veut mais qui le mérite. Même s’il y a un seul admis à Faranah qu’on sache que c’est lui qui a mérité et il est diplômé, il n’y a pas de problème. Mais qu’il y ait 1000 candidats qui gagnent, le pourcentage ne compte en rien. C’est un pourcentage zéro. Ce sont des voleurs qu’on est en train de préparer. Par ce qu’on les apprend à bas âg à voler. Cessons de tromper nos enfants. Ces professeurs (correcteurs) trompent les parents d’élèves. Donc, nous flétrissons beaucoup leur comportement de ces et nous voulons qu’ils soient montrés en exemple à Faranah pour ne plus que ça se répète. Que ça prenne fin définitivement à Faranah. S’il ya une corruption, c’est qu’il y’a un corrupteur.

Donc, tous ceux (candidats) qui ont mis des signes sur leurs feuilles d’examen et ceux qui ont corrigé pour communiquer aux autres sont tous fautifs. Le vol est égal au vol. Ce sont tous des voleurs. Ces correcteurs exclus sont sans conscience. Ce sont des gens qui viennent chez les parents d’élèves pour demander 300 000 GNF ou 500 000 GNF, je ferais gagner ton enfants ; c’est pour quoi ils mettent ce signe sur sa feuille d’examen. Il suffit qu’ils voient ce signe pour qu’ils leur donnent 15 ou 18 de moyenne. Les pauvres parents d’élèves qui n’ont pas d’argent à soudoyer ces professeurs, leurs enfants très intelligents à l’école, se retrouvent au bas de l’échelle en fin d’examen pour dire qu’ils ne sont pas admis. Ces cancres, ces corrupteurs, ces corrompus sont admis et ils ont des faux diplômes. Il faut que ces correcteurs soient éliminés du système éducatif… »