Education : A Pita, un superviseur renvoyé par le directeur préfectoral de l’éducation

19 juin 2017 22:22:03
0

L’examen de fin d’études élémentaires a été officiellement lancé ce lundi 19 juin dans la préfecture de Pita. C’est le préfet Ibrahima Bah en compagnie de Roger Mansaré directeur préfectoral de l’éducation qui a présidé au lancement de la première épreuve au centre Elhadj Ibrahima qui accueille 241 candidats dont 131 filles.

Le superviseur préfectoral du centre Pita 2 a été renvoyé pour motif de retard par le DPE (directeur préfectoral de l’éducation. « Je tiens à la rigueur ! Dans les réunions préparatoires, j’ai tenu au respect de l’heure, et s’il y a un cadre qui ne respecte pas l’heure je suis en droit de le remplacer c’est aussi simple que ça », justifie Roger Mansaré.

Dans l’unique centre de la sous préfecture de Gongorè qui accueille 137 candidats dont 39 du franco arabe, c’est l’un des surveillants qui a commis une erreur lorsqu’il recopiait le sujet de géographie au tableau selon un interlocuteur joint sur place. « L’enseignant arabe qui a porté le sujet au tableau a sauté la sous question (b) de la première question. C’est après la fin de l’épreuve que nous nous sommes rendus compte de cette erreur », annonce cette personne qui a requit l’anonymat.

Cette information a été confirmée par le directeur préfectoral de l’éducation. « J’ai demandé à mon représentant à Gongorè les dispositions prises par rapport à cette situation. Pour éviter que les enseignants de l’arabe ne soufflent les réponses à leurs candidats, nous envoyons les enseignants francophiles surveillés les arabisants », explique le DPE Roger Mansaré.

A Pita, ils sont 4462 candidats dont 2298 qui passent cet examen de fin d’études élémentaires cette année dans la préfecture.