Economie : De nouvelles hausses fiscales en perspectives pour la Guinée ?

1

Au cours de la journée de clôture du forum international sur les finances publiques ce samedi 11 novembre, Idrissa Thiam ministre Conseiller à la Présidence a laissé comprendre le lancement prochain de nouvelles mesures budgétaires tendant à rehausser les impôts et les taxes, a constaté sur place Guinéenews©.

Après avoir rappelé les résultats obtenus dans la réduction du déficit budgétaire qui était à 13% en 2010 et qui est descendu entre 2011 et 2012 à 2,3%, Idrissa Thiam a indiqué que la dette guinéenne est selon ses mots, « supportable aujourd’hui », rassurera-t-il.

Ensuite, le ministre conseiller à la Présidence a indiqué que « les autorités guinéennes prévoient de s’appesantir sur l’effort fiscal des citoyens afin de maintenir au vert, le voyant économique guinéen. Nous voulons financer une part considérable de nos investissements à partir de l’épargne publique. Cette épargne publique doit venir de l’augmentation des recettes que les Guinéens contribuent davantage à l’effort fiscal », annoncera-t-il.

Car pour lui, en matière de finances publiques, la question qui se pose est de savoir comment financer nos infrastructures ; et dans le cas guinéen, il faut accroître la part d’auto-financement de l’Etat comme l’a prévu le PNDES (plan national de développement économique et social).

Idrissa Thiam a conclu en faisant comprendre que la maîtrise de l’évolution des subventions permettra de dégager cette épargne, une solution qui permettra de financer nos infrastructures. « La deuxième étape consiste maintenant à accroître notre financement domestique de nos investissements », affirme-t-il.