Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Du gaz butane annoncé en Guinée : une belle opportunité pour les ménages et pour l’environnement

C’est avec un grand bonheur que les citoyens ont accueilli l’arrivée chez nous, d’un bateau gazier. Le dépotage de ce navire donne à croire que notre pays va bientôt vendre du gaz domestique aux populations, comme il le fait avec les autres produits pétroliers. Quand toutes les conditions techniques requises auront été réunies, comme le stipulent les autorités compétentes, nous allons bientôt accéder à ce produit.

Le gaz butane, puisque c’est bien de lui qu’il s’agit, est un accessoire fort prisé par les ménages, pour toutes les commodités qu’il leur offre. C’est un produit propre et économique. Il est surtout apprécié par les ménagères, pour son pouvoir calorifique assez élevé, qui réduit de plus de moitié, le temps de cuisson, comparé à celui que permet l’usage du charbon ou du feu de bois.

Certes, il faut le souligner, ces avantages cités n’occultent en rien, le risque lié à l’utilisation de ce produit. Il y a à prendre garde de sa dangerosité. Il est très inflammable et explosif. Son point éclair et d’auto inflammation ainsi que sa limite d’inflammabilité sont les mêmes que ceux de l’essence. Mais, quelques leçons suffisent pour expliquer à tout utilisateur, le mode de fonctionnement du dispositif. L’essentiel consiste à s’assurer que l’arrivée du gaz soit toujours bien fermée, après chaque usage.

Sur un tout autre plan, il faut noter l’impact que cette nouvelle disposition va avoir sur l’environnement. Là, c’est un citoyen anonyme, rencontré au hasard de nos pérégrinations, que nous allons citer. Les arguments qu’il a avancés ce jour, dans un langage très approximatif, au cours d’un débat sur le même sujet, nous ont marqués par leur pertinence. Nous en partageons le substrat :

« Avec l’arrivée du gaz en Guinée, notre pays a trouvé la solution définitive au problème de déboisement et de carbonisation. C’est une politique bénéfique que nous devons applaudir et encourager. Il y a longtemps qu’on parle de feux de brousse chez nous. On a vu leurs effets destructeurs sur l’environnement. Le couvert végétal a disparu, laissant la place à des zones dénudées. Nous sommes réellement menacés par la désertification. Nos cours d’eau qui gardaient l’eau toute l’année, sont à sec. La perturbation climatique est très marquée : pluies raréfiées, vents violents, poussières cycliques, sont le lot de signes qui nous tombent dessus. Ils nous alertent et nous inquiètent, à la fois.

Et c’est sur un tel tableau, presque apocalyptique, que certains de nos concitoyens trouvent encore moyen de continuer à couper du bois pour fabriquer du charbon. Curieux paradoxe ! Ce produit est devenu, absolument indispensable à la vie des ménages à travers tout le pays. Il est essentiel à la cuisson des aliments.

L’on comprend bien alors, pourquoi son interdiction, toujours réitérée, est restée sans effet. Pour tout dire, nous étions dans un cercle vicieux ou on interdit ce qui n’est pas à interdire. Il ne faut pas se leurrer, le charbon est, pour le moment, comme une denrée vitale, puisqu’il sert à cuire chaque jour les aliments dans tous les foyers. Seule l’arrivée du gaz pourra changer cette donne, du mieux possible.

En raison des qualités qu’on lui reconnaît et qui ont été citées plus haut, sa vulgarisation dans le pays va impacter rapidement notre environnement et lui redonner son apparat d’antan.

C’est cette politique que le Sénégal, notre voisin et plus loin le Niger, pour ne citer que ces deux-là, ont menée pour se protéger de la désertification. En appui à une réglementation très stricte en matière d’environnement, ils ont subventionné le gaz, le rendant accessible jusque dans les villages les plus reculés. Si fait que la carbonisation reste une exception et le couvert végétal à la limite, est sauf.

C’est tant mieux, si nous nous inscrivons dans une telle dynamique ! Pourvu que l’accès au produit soit incitatif, au point de le vulgariser dans tous les ménages, à travers le pays. »

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...