Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Drame dans les mines d’or de Gaoual: le PM pourrait conduire une délégation sur place (O. Gaoual)

Suite au drame qui vient de se produire dans les mines d’or artisanales à Gaoual, le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, fils de la localité s’est rendu aux chevet des familles des victimes pour présenter les condoléances du gouvernement.

A son retour dans la capitale, il n’a pas échappé à la presse. Ainsi, nos confrères de la Radio Espace l’ont fait intervenir ce matin sur leur antenne pour en savoir plus sur cet évènement malheureux qui a pongé toute la région et par ricochet tout le pays dans un deuil.

A la question de savoir si le gouvernement a dépêché des missions sur le terrain et pourquoi jusqu’ici des dispositions n’ont pas été prises, le ministre Ousmane Gaoual a rassuré que les autorités ont compati à la douleur aux familles des familles victimes. « Il y a déjà eu plusieurs missions sur le terrain avant que ce drame ne soit intervenu. Et cette fois-ci, une commission de gestion de la crise a été mise en place. Nous espérons entrer en contact avec les familles. Et probablement une mission gouvernementale conduite par le Premier ministre sera aussi sur le terrain dans les jours à venir. Sur le plan sanitaire, nous essayerons de faire quelque chose… Mais j’avais déjà alerté les autorités et mêmes les populations sur cette forte concentration des gens sur cet espace très réduit. Ce qui est arrivé est regrettable. De par ma voix, le gouvernement a présenté les condoléances aux familles des victimes et des mesures, des sensibilisations vont se poursuivre. On va essayer à ce que, avant la saison pluvieuse, les gens soient sécurisés. Parce que les pluies vont rendre la situation difficile. D’autres risques sanitaires sont très élevés pendant cette période. Le gouvernement prendra toutes les dispositions », assure-t-il.

Quand les confrères ont insisté qu’il n’y a pas eu d’amples informations autour de ce drame, Ousmane Gaoual s’est emporté d’abord avant de mettre balle terre : « non, je pense qu’il faut arrêter de croire que vous êtes le centre du monde. Parce que vous n’avez pas vu que vous dites que personne n’a vu. Il ne peut avoir un drame aussi important dans un pays tant que les autorités n’informent et ne bougent. Je pense que c’est important de savoir que ce n’est pas le moment de polémiquer. Nous sommes en périodes de crise. Ce n’est pas le moment de passer le temps à donner des explications qui sont de nature à créer la polémique là où il ne faut pas. Il y a un drame que nos compatriotes ont vécu. Nous essayons de prendre des dispositions pour venir au secours des gens et apporter notre compassion aux familles des victimes. C’est ce qui est important »

Mais qu’a fait le gouvernement jusqu’ici pour éviter que ces genres de drames ne se produisent ?

Comme réponse à cette question, le ministre Gaoual va énumérer les différentes missions envoyées sur le terrain et qui, selon lui, ont abattu d’énorme travail de fond. « Il y a eu plusieurs missions auparavant ! Les délégations rendues sur le terrain ont été toujours composées des cadres des départements ministériels. Les ministères ont délégué des personnes qui ont composé des commissions pour se rendre sur le terrain.

Ecoutez-moi ! Pour une fois, écoutez-moi ! On vient à la radio pour sensibiliser nos compatriotes et non pour entrer dans les polémiques inutiles surtout pendant cette période. Et je suis doublement concerné pour ça. Il faut qu’on fasse attention. Il y a des moments de polémiques et les moments de compassion. Et je voudrais que vous en teniez compte et qu’on évite des amalgames. La deuxième chose que je voulais vous dire, les ministères ont envoyé des délégations, des commissions composées des éléments de la défense, de la sécurité… Les résultats de ces missions ont permis la prise en charge de l’environnement… Du point de sanitaire, il y a eu l’installation de deux postes de santé pour appuyer la Croix-Rouge qui est déjà sur place. Les forces de défense et de sécurité ont augmenté en nombre avec deux PA de la gendarmerie et de la police sur les lieux. En un mot, retenez que le ministère de la Santé, le ministère de la Sécurité, celui de l’Environnement et le ministère de la Défense ont réussi ensemble à mettre en place des dispositions. …Mais ce n’est pas parce qu’on a mis en place des dispositions que les drames vont disparaitre ! Non ces drames arrivent comme ça ! C’est pour vous dire qu’on suffisamment fait pour éviter ces évènements déplorables. Si on pouvait éviter des accidents, dans les mines ou dans la circulation, rassurez-vous que l’Etat aurait pu le faire… Le site où l’accident s’est produit, l’accès avait été interdit à la population. Mais les gens ont profité la nuit pour aller descendre dans les trous pour creuser », informe-t-il avant de continuer. « Une zone de 3km2 qui est aujourd’hui envahi par des milliers de personnes ! C’est donc un risque avec une telle densité de population »

Et pourtant le régime d’Alpha Condé avait envisagé la fermeture de ces lieux ! Alors que vous faites croire qu’une fois des dispositions prises les populations pourront retourner pour vaguer à leurs activités.

« Non, non, encore une fois je vous dis n’entrons dans des polémiques… Lorsque le précédent gouvernement avait décidé de fermer, la conséquence, il y avait eu cinq morts. La violence qui a découlé de cette décision, a entrainé cinq morts. Voulez-vous qu’on utilise encore la même violence ?  … Cette décision dont vous faites cas a été momentanément suspendue. … Pour nous, il faut passer par la sensibilisation, la persuasion en renforçant la sécurité et non par la mesure de répression. Il faut éviter qu’il ait des violences… Les gens qui arrivent ici, ce ne sont pas des délinquants, ce sont des gens qui sont à la recherche du bien-être. Et ils viennent toujours. Que voulez-vous ? Qu’on mobilise les forces de sécurité et de défense pour aller les poursuivre dans la brousse avec la Kalachnikov ? »

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...