Diplomatie – CCML : Le Japon et la Guinée signent un projet de plus d’un milliard GNF

14 juin 2017 0:00:33
1

Cent quantante sept mille dollars américains (147.400 USD), c’est le montant d’un projet de construction des points de lecture que le Japon et le commissariat général de “Conakry, capitale mondiale du livre”, ont signé ce mardi 13 juin à Conakry, a constaté sur place Guinéenews©.

L’objectif de ce soutien financier de la part du Japon pays ami, est la construction de cinq points de lecture dans la commune de Dixinn. Un geste qui s’inscrit dans la promotion du livre et de la consolidation du mandat “Conakry, capitale mondiale du livre”.

A ce titre, Hisanou Hasama ambassadeur du Japon en Guinée a précisé :  » Ce projet d’un montant de cent quarante sept mille quatre cent (147.400) dollars soit un milliard trois cent quarante-un millions (1.341.000.000 GNF) de francs guinéens, doit permettre la construction et l’équipement de cinq (5) points de lecture dans les quartiers de Kènien, Dixinn Mosquée, Hafia Minière II, Dixinn Centre et Landréah”.

Pour le diplomate japonais, le développement d’un pays passe par la lecture qui permet d’apprendre beaucoup de choses, de se nourrir de plusieurs idées et de surcroît, d’acquérir le savoir.

Du côté gouvernement, Sanaba Kaba ministre de l’action sociale et de la promotion féminine a exprimé la satisfaction de voir le défi être relevé par le commissariat général de “Conakry, capitale mondiale du livre”.  » C’est bon d’avoir des bibliothèques mais c’est très vilain d’avoir des bibliothèques non exploitées ; donc, le grand défi est de ramener la jeunesse à la lecture et aux points prévus à cet effet”, s’est inquiétée la ministre au nom de l’Etat guinéen.

Au nom du gouverneur de la ville de Conakry en déplacement, Mamadou Samba Diallo maire de la commune de Ratoma s’est dit satisfait du choix porté sur sa circonscription et sur sa jeunesse.  » Nos enfants qui partaient loin pour des points de lecture, l’auront dorénavant à portée de main. C’est dans cet esprit que le gouvernorat avait choisi des parcelles pour abriter ces centres de lecture et nous veillerons à ce que ce projet soit une réalité”, s’est réjouie la première autorité administrative de la commune Dixinn.

Satisfait de l’expression fraternelle du Japon, Sansy Kaba a trouvé rassurant la stratégie de créer une proximité entre les futurs lecteurs qui sont les jeunes et les points de lecture. Selon le commissaire général de “Conakry, capitale mondiale du livre”, ce geste vient remédier à l’idée selon laquelle le jeune guinéen ne lit pas vu qu’il n’avait pas accès aux livres et aux bibliothèques.  » Ce geste du peuple japonais représente un petit pas dans le domaine du livre dans le monde mais c’est un grand pas pour la Guinée dans le cadre de la promotion de la lecture et du livre dans un climat de proximité « , a-t-il affirmé.

A rappeler que depuis le 23 avril dernier, Conakry a reçu la plaque du label “Capitale mondiale du livre” et depuis, des activités culturelles et littéraires se passent dans la capitale guinéenne. Le livre ainsi que les écrivains sont à l’honneur et resteront durant les douze mois du mandat de Conakry.

  • TIB

    Il y a une confusion. C’est le maire de Ratoma ou celui de Dixinn qui s’exprime dans cet article?