Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Déroulé de la Transition : le CPA de Me. Mathos présente ses griefs et propositions

Le Collectif des partis politiques pour l’alternance (CPA) s’est prononcé ce 14 février 2022 sur la transition en cours en Guinée. Lors d’une conférence organisée à la Maison de la Presse à Kipé, estime que cette transition dirigée par le Colonel Mamadi Doumbouya le 5 septembre 2021, doit être axée sur deux aspects, c’est notamment ses missions et son chronogramme.

Dans son intervention, le Coordinateur du CPA, Lah Robert Bamba, a d’abord demandé que le Conseil national de rassemblement pour le développement (CNRD) décline sa structure et sa composition conformément à l’article 35 de la Charte de la Transition.

Parlant des missions de la Transition, il estime que celles-ci sont l’élaboration  de la Constitution, du Code électoral, de l’organisation du référendum et des élections générales.

A cela, le Coordinateur du CPA ajoute le recensement biométrique général de la population, le fichier électoral, la mise en place d’un cadre de dialogue permanent, la réconciliation nationale et la moralisation de la vie publique à travers des audits non exclusifs et la publication des résultats des audits de la mauvaise gouvernance du passé.

Le second aspect de la Transition, dit-il, qui doit être le chronogramme, le CPA propose  une durée de trois ans avec « un programme bien défini pour la Guinée pourra sortir de cette transition en écrivant une nouvelle page de son histoire. »

Sur certaines décisions du CNRD, les membres du CPA accusent la junte de clientélisme : « Nous dénonçons le clientélisme et l’exclusion qui ont prévalu à la désignation des quinze (15) membres de la classe politique pour le CNT. Aussi, nous dénonçons les actes inopportuns tels que la rebaptisation de l’aéroport international de Conakry-Gbessia avant l’engagement du processus de réconciliation devant aboutir aux résolutions de la commission vérité, justice, paix, pardon et réparation. En plus, le CPA prend à témoin, la communauté nationale et internationale que les actes d’exclusion, de discrimination, d’injustice ne seront plus tolérés par l’écrasante majorité des guinéens».

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :