Décret : L’unité spéciale de sécurisation des élections créée, le général Baldé aux commandes

1

Le président Alpha Condé a créé, à travers un décret publié cette nuit par la télévision d’Etat, l’unité spéciale de sécurisation des élections (USSEL). Remplaçante de la défunte unité de sécurisation des élections qui a sécurisé la présidentielle de 2015 et du FOSSEPEL (Force Spéciale de Sécurisation du Processus Electoral) qui a sécurisé la présidentielle de 2010 et les législatives de 2013, USSEL a pour mission de sécuriser le processus des élections communales et communautaires dont le scrutin est prévu le 4 février prochain.

Placée sous la houlette de la CENI (Commission électorale nationale indépendante), elle est notamment chargée de sécuriser les lieux de meeting ou de manifestations publiques pendant la campagne électorale. Mais aussi, elle a pour mission de sécuriser les bureaux de vote, les candidats, les chefs des partis politiques et les démembrements de la CENI.

Dans un second décret, le général Ibrahima Baldé, haut commandant de la gendarmerie nationale et directeur de la Justice militaire, a été nommé commandant de l’unité spéciale de sécurisation des élections. Le contrôleur général de police Mamadou Camara, directeur national de la sécurité publique a été nommé adjoint du général Ibrahima Baldé.

Il faut rappeler qu’en 2015, plus de 18 mille hommes (gendarmes et policiers) avaient sécurisé l’élection. Ils étaient 16 mille pour l’élection présidentielle de 2010.