Dalein : « On s’est calmé en 2010, 2013, 2015, Alpha doit savoir, maintenant, ce qu’il veut »

06 février 2018 22:22:58
0

Le chef de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, à la tête d’une forte délégation, est, personnellement passé, ce mardi aux environs de 16h, au domicile de Kalémodou Yansané, le candidat de l’UFDG aux élections locales à Matoto, la plus grosse circonscription électorale du pays, pour le féliciter.

 

« Nous allons tous nous mobiliser pour défendre la vérité des urnes. Il y a eu beaucoup de ministres et des cadres nationaux, qui sont allés voir Alpha Condé en lui demandant de leur donner de l’argent pour lui faire gagner à Matoto, Coyah, Dixinn. Beaucoup ont pris beaucoup d’argent. Aujourd’hui, Alpha était très fâché. Ils se sont demandés que faire. Ils sont encore allés lui dire : président, on va gagner. Ils se sont retrouvés pour corrompre, eux-mêmes, les magistrats au niveau des CACV. Ils ont trouvé un budget important. Et il a été prévu, hier nuit d’en faire une avance à tous les présidents de la CACV pour que ceux-ci modifient les PV là où l’opposition a gagné, surtout là où l’UFDG est arrivée en tête. Nous sommes arrivés en tête à Ratoma dans les 34 quartiers, c’est incontestable. A Dixinn, l’UFDG a gagné dans 15 quartiers sur les 22. A Matoto, nous avons gagné 17 quartiers qui représentent 65% du corps électoral avec plus de 3 000 voix de différence.

Maintenant, les ministres zélés et les cadres corrompus qui sont en train de se partager les ressources publiques, ils ont dit de se débrouiller au niveau des CACV. C’est pourquoi, les CACV sont en train d’annuler là où l’opposition était majoritaire pour permettre à la liste du RPG de remonter. Ils se livrent à cet exercice.

A Kindia, ils l’ont fait avec arrogance, sans scrupule. Ils ont préparé ce hold-up-là. On a constaté que les PV ont été raturés entre le bureau de vote et la CACV. Partout où l’UFDG est majoritaire, ils sont en train d’annuler nos suffrages. Ils appliquent les mêmes pratiques honteuses à Dubréka, Manéah, Matam et à Matoto.

« Alpha Condé doit savoir maintenant ce qu’il veut ».

Donc, il faut qu’on se mobilise, nous avons montré chaque fois que c’était nécessaire, que nous privilégions la paix à notre victoire. C’est à Alpha Condé maintenant, en tant que président de la république, de savoir ce qu’il veut. Parce qu’on ne peut pas continuer à accepter les hold-up électoraux. Aujourd’hui, l’UFDG a pris la précaution d’envoyer partout des délégués des bureaux de vote partout et ils ont obtenu copie de tous les PV. Ce qui nous a permis de faire des centralisations incontestables.

Si les CACV accomplissent leur sale besogne, sous l’effet de la corruption ou de l’intimidation, il faut vous mobiliser et prendre la rue parce qu’on n’a pas d’autre choix.

On ne peut pas reprocher à l’UFDG de n’avoir pas accepté des verdicts insensés de nos juridictions. En 2010, en 2013 et en 2015, le coup KO, qui n’avait rien d’une élection, on s’est calmé, mais cette fois-ci, pour les élections locale, il faut vous mobiliser.

 

« Notre victoire est acquise, il faut la défendre »

Nous voulons instaurer une véritable démocratie et non une mascarade de démocratie, juste pour maintenir au pouvoir ceux qui l’ont confisqué au détriment de la volonté du peuple. Il faut qu’on soit mobilisé. On  a toutes les preuves de notre victoire. Ce n’est pas une invention… Aujourd’hui, on veut voler notre victoire. Kalémodou Yansané est un technicien des chiffres, un homme honnête.

Il nous reste une chose, notre victoire est acquise, il faut la défendre… Il y a une solidarité qui doit jouer entre toutes les communes parce qu’ils se livrent aux mêmes pratiques. Il faut que la jeunesse de Guinée se lève pour exiger la vérité des urnes. On ne peut pas continuer comme ça. Sinon, ils n’ont qu’à se déclarer empereur, et il n’y a plus de démocratie, c’est clair. On ne peut pas organiser une élection, sans respecter ses règles les plus élémentaires. En ce moment, ce n’est pas la peine.

 

Qu’il se déclare empereur et professeur Alpha Condé

UfdvMonsieur Alpha Condé n’a qu’à se déclarer empereur, empereur Alpha Condé, plus professeur Alpha Condé en ce moment on ne perd pas en temps. Sinon, il faut respecter le verdict des élections. Il faut que les cadres, qui ont pris beaucoup d’argent, qui lui ont garanti la victoire, à Matoto, Dubréka, Coyah, Matam, Kaloum, Dixinn, parce qu’ils ont pris beaucoup d’argent. Or, partout, il n’est premier nulle part.

Maintenant, ces cadres, qui ont pris son argent puisque le résultat n’est pas au rendez-vous, il faut qu’ils aient un peu de respect au peuple. Qu’ils arrêtent de corrompre, d’intimider, de menacer les magistrats. Si cela n’est pas le cas, la responsabilité de ce qui arrivera ne nous incombe pas. Mais aux tricheurs, aux voleurs et à monsieur Alpha Condé.