Culture : La gouvernance telle que vue par l’Art

0

De l’art pour décrire les tares de la société guinéenne, des couleurs pour exprimer le ressenti d’un peuple qui vit entre l’espoir et la désillusion. Tel est le résumé de l’exposition de tableaux et d’une pièce de théâtre présentés le lundi 12 décembre à Conakry.

Initiée par la compagnie théâtrale ‘’la Muse‘’, cette expression artistique des dysfonctionnements de l’administration guinéenne, est une restitution d’une formation dispensée par le centre d’activisme artistique venu de New-York. Une journée au cours de laquelle, une dizaine de tableaux représentant les bienfaits de la gestion des ordures, un tribunal qui rend son verdict, des enfants qui lisent sous des bougies par manque d’électricité, une justice sociale, la gratuité de l’accouchement dans les hôpitaux sont entre autres, les réalités que des étudiants de l’Institut des arts de Guinée (ISAG), ont touchées par leur génie créateur.

Bilia Bah, directeur général de ‘’La Muse’’, est revenu sur l’importance de cette exposition. « D’un atelier qui avait été lancé à Dubréka sur l’utilisation de l’art pour la promotion de la bonne gouvernance, des étudiants bénéficiaires de l’ISAG ont présenté des œuvres qui parlent plus et mieux que les explications qu’on leur donnera », affirmera-t-il.

« C’est une formation artistique basée sur la bonne gouvernance et la justice sociale et dans mes œuvres picturales, j’ai travaillé sur la sécurité pénitentiaire ainsi que la vindicte populaire qui aboutira à sensibilisation du peuple. J’ai acquis des notions qui régissent les relations entre les autorités et les citoyens mais aussi entre les citoyens », a souligné à la presse, Louis Isidore Bangoura, artiste plasticien.

Une exposition qui a été suivie par une pièce de théâtre dans laquelle, la corruption de la justice ont été mis exergue ainsi qu’un Ministre qui a nié la grossesse d’une jeune fille dont il est le père.