Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens
Pub Guneenews Orange

Culture et animation : à Kindia, le CELPAC renforce les compétences de 20 bibliothécaires de dix localités pilotes

La direction générale du Centre de Lecture Publique et d’Animation Culturelle (CELPAC), en collaboration avec le projet « Ressources Éducatives » dans sa phase 2, organise un séminaire de formation destiné aux bibliothécaires des dix bibliothèques pilotes. L’objectif de cette formation est de leur enseigner les techniques d’animation culturelle.

Environ une vingtaine de participants venus des quatre coins du pays prendront part à cet événement de formation.

« Le Centre de lecture publique et d’animation culturelle (CELPAC), l’institution chargée de la vulgarisation et de la promotion du livre, de la lecture publique et de l’animation culturelle dans notre pays, se réjouit de lancer cette activité de formation à destination de nos cadres dans les régions éloignées, dans le cadre du projet « RESSOURCES ÉDUCATIVES ».

Il convient de souligner que le CELPAC a été créé en août 2008 par le gouvernement guinéen dans le but de promouvoir et de vulgariser le livre et la lecture publique. La formation qui commence aujourd’hui et qui permettra de renforcer les compétences de 20 de nos bibliothécaires reflète notre volonté d’améliorer l’offre de ressources éducatives au bénéfice de nos jeunes apprenants. C’est le début d’une série de sessions de formation et d’activités que le CELPAC entreprendra, tant à l’attention des bibliothécaires que des autres acteurs de l’écosystème du livre, de la lecture publique et de l’animation culturelle. Les formateurs, que je salue au passage, aborderont le thème des techniques d’animation ainsi que le montage de projets d’animation. Je saisis cette occasion pour exhorter les bibliothécaires à suivre attentivement cette formation qui leur permettra de donner vie à leurs bibliothèques et surtout d’améliorer leurs pratiques en matière d’animation et de médiation, afin de rendre leurs centres de lecture plus attrayants en initiant des activités innovantes », déclare M. Daouda Tamsir Niane, le Directeur général du CELPAC.

De son côté, M. Olivier Loua, coordinateur du réseau des Centres de lecture et d’animation culturelle (CLAC), se réjouit de cette formation et promet de s’impliquer pour attirer les jeunes vers les bibliothèques : « nous devons nous former en permanence. Et où trouver cette formation ? Dans les bibliothèques où nous disposons également d’un grand nombre d’ouvrages. Les responsables de ces espaces de lecture sont venus acquérir de nouvelles approches qui, une fois de retour chez eux, leur permettront d’encourager les jeunes à la lecture. Le principal problème aujourd’hui est le manque d’intérêt des jeunes pour la lecture, nous nous efforcerons donc de créer un mécanisme qui suscitera leur intérêt pour la formation et la lecture, car le savoir se trouve dans les documents et les livres. »

 »Certaines personnes pensent que la formation se limite aux livres donnés à l’école, alors que la formation ne se limite pas seulement à l’école. Il faut fouiller partout dans les livres pour être cultivé », conseille Olivier Loua.
A rappeler que ces 20 bibliothécaires venus de Fria, Boké, Kamsar, Dalaba, Labé, Kankan, Faranah, Kissidougou, Guéckédou et N’Zérékoré vont renforcer leurs capacités du 12 Juin au 16 Juin 2023, à Kindia.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...