Criminalité faunique : De lourdes peines contre deux braconniers de chimpanzés

0

Au tribunal de première instance de Mamou, le verdict sur l’affaire Momo Mansaré et Lancinet Kourouma poursuivis pour capture, circulation, abattage, d’espèces animales sauvages intégralement protégées est tombé ce mardi 30 janvier.

Les braconniers ont été retenus dans les liens de la culpabilité des faits qui leur sont reprochés avant d’être condamnés à un an d’emprisonnement ferme et au paiement d’une amende de 100 mille francs guinéens chacun.

Sidiki Kourouma, le président du tribunal a par la suite condamné solitairement les deux accusés au paiement de dommages et intérêts la somme de 150 millions de francs à la direction nationale de la conservation de la nature et 250 millions de francs à l’ONG Primate Guinée.

Les faits se sont produits au mois de décembre dernier dans la localité de Sogoroya relevant de la sous préfecture de Ourekaba située à une soixantaine de kilomètres de la ville de Mamou. Les deux jeunes avaient abattu deux chimpanzés pour récupérer un bébé chimpanzé qui se trouve actuellement en traitement au centre de conservation des chimpanzés de Faranah.

En Guinée, les chimpanzés figurent parmi les espèces intégralement protégées. Ces derniers temps, cette espèce est dangereusement menacée par les braconniers qui en font une source de revenus.