Coyah-Forécariah : Les militants de l’UFR font une démonstration de Force

28 janvier 2018 9:09:17
0

Après l’île de Kassa vendredi 26 janvier, Sidya Touré et sa délégation ont poursuivi leur périple samedi 27 janvier, dans le cadre de la campagne électorale, dans les communes de Coyah et de Forécariah où on a assisté à une véritable démonstration de force des militants de l’Union des Forces Républicaines (UFR) massivement sortis pour, non seulement accueillir leur leader, mais aussi lui exprimer leur soutien pour la victoire au scrutin du 4 février prochain.

De la commune rurale de Manéah aux communes urbaines de Coyah et de Forécariah, le président de l’UFR a demandé à ses militants un vote massif pour élire les candidats du parti qui, a-t-il souligné, ont le même souci que lui de sortir le pays de l’ornière.


A Coyah, c’est sous un soleil de plomb que le président de l’UFR s’est adressé à la foule composée en écrasante majorité de jeunes, après un tour de la ville en compagnie du candidat Amara II Bangoura. «Tout le monde sait que c’est l’UFR qui peut développer la Guinée, c’est l’UFR qui peut moderniser la Guinée. Mais pour y parvenir, on commence par ces élections. Nos candidats ont un programme. Quand on a démit récemment les présidents des délégations spéciales, aucun maire UFR n’a été démis parce que nos maires ne volent pas. Ils peuvent réaliser notre programme. C’est pourquoi nous avons choisi un fils de Coyah qui peut gagner à Coyah », a déclaré Sidya Touré.

A Forécariah, en dépit d’un meeting organisé au même moment par le GPT de Kassory Fofana, les militants de l’UFR ont fait une véritable démonstration de force à travers une forte mobilisation. « Celui que vous avez choisi comme candidat est capable de réaliser le programme du parti, Mohamed Lamine Touré. Il travaillera comme travaille l’UFR et son président Sidya Touré. Vous savez, il y a quelque chose qu’on ne peut pas faire à l’UFR, le vol. Si tu travailles au nom de l’UFR, tu ne détourne pas l’argent du contribuable, quand tu travailles au compte de l’UFR, c’est que tu as la capacité de réaliser notre programme. Et ce programme, c’est un programme de développement de la Guinée, un programme de développement de Forécariah. Il y en a qui disent que partout où je vais, je parle de l’agriculture, je dois parler de l’agriculture ; parce que je suis un travailleur, parce que je suis planteur. Si tu entends parler de la Côte d’Ivoire aujourd’hui, c’est l’agriculture. Alors, nous pouvons faire la même chose. Notre objectif pour 2020 commence maintenant par ces élections qui ont une importance capitale pour nous. Ce sont les conseillers qui seront élus ici qui nous représenterons », a expliqué le président de l’UFR.

Comme à Coyah, il a invité, à cet effet, ses militants à se munir de leurs cartes d’électeurs pour voter massivement le 4 février et surtout observer la vigilance pour éviter que leurs résultats soient modifiés le jour du scrutin. « Vous pouvez compter sur nous parce que l’UFR c’est la solution pour la Guinée. Nous sommes ensemble et battez-vous pour la victoire finale », a conclu Sidya Touré.