Coups de feu à Labé : « C’était des tirs de sommation des agents pour contenir l’évasion des prisonniers» (officiel)

27 janvier 2018 11:11:34
0

Depuis ce samedi matin, la ville de Labé, située à environ 450 kilomètres de la capitale Conakry, est agitée par des tirs à l’arme automatique. Si très tôt, certains ont pensé à une mutinerie d’éléments de l’armée revendiquant la libération de leurs compagnons d’armes récemment condamnés par le Tribunal spécial militaire de Labé, il faut dire qu’on en sait un peu plutôt sur ces incidents.

En effet, le directeur de l’information et des relations puliques, Aladji Cellou vient d’apporter des précisions sur son compte facebook  et sur lequel il est indiqué qu’il s’agit, contrairement aux rumeurs qui se propageaient un peu partout comme une trainée de poudre, d’une tentative d’évasion que les gants pénitenciers ont tenté d’enrayer par des tirs de sommations. La Situation serait redevenue calme et sous contrôle après l’arrivée du renfort des forces de sécurités de défense Lisez plutôt son post :

« Situation sous contrôle. Aucun militaire condamné pour les événements de Mali n’est impliqué dans la tentative d’évasion de ce matin. Il ne s’agit non plus de militaires mécontents de l’issue du procès du Tribunal militaire spécial qui vient de clôturer ses travaux à Labé.

Des prisonniers de droits communs ont effectivement tenté de s’évader mais le PA posté sur place a fait des tirs de sommation pour alerter les forces de défense et de sécurité. Les renforts arrivés sur les lieux ont donc réussi à maîtriser la situation. »