Coopération : la Belgique accorde un prêt de 6,5 millions d’euros à la Guinée

1

Ce vendredi 11 août, le ministère guinéen de l’Economie et des Finances et l’Ambassadeur du Royaume de Belgique à Dakar ont signé une convention de partenariat d’une valeur de 6,5 millions d’euros (soit plus de 67,9 milliards GNF) portant sur un projet d’approvisionnement en eau potable en faveur du  milieu rural, tel est le constat réalisé sur place par Guinéenews.

Ce financement est un prêt hautement concessionnel devant permettre l’installation de 120 stations de traitement d’eau dans les villages situés en zone rurale. C’est un projet qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie de lutte contre le déficit en eau potable et aussi contre l’exode en milieu rural.

Pour Philippe Colyn, l’Ambassadeur de Belgique à Dakar, cette convention vise à soulager le quotidien de la population guinéenne et en particulier des couches vulnérables vivant dans les villages reculés.

« L’amélioration des conditions de vie, reste une priorité. C’est un élément essentiel pour assurer un développement durable et aussi, nous visons à travers ce projet, la réduction de la mortalité infantile et l’allègement des corvées pour les femmes”, affirmera-t-il.

Par la suite, le diplomate n’a pas manqué de rappeler aux autorités guinéennes que la signature d’une convention est un processus mais la réalisation des activités renforce d’avantage les relations et la confiance.

Du côté du gouvernement guinéen, la ministre en charge de l’Economie et des Finances a indiqué que cette convention et ses objectifs, répondent aux grandes lignes du nouveau plan national de développement économique et social (PNDES 2016-2020).

«Cette aide financière répond aux initiatives gouvernementales destinées à réduire le déséquilibre entre les milieux urbains et ruraux”.

Poursuivant, l’argentière de l’Etat guinéen n’a pas manqué de rappeler que cette action du Royaume belge servira de support pour garantir le minimum vital pour les populations rurales et réduire ainsi le phénomène de l’exode rural.

Il faut par ailleurs souligner que cette aide financière est un volet du programme de coopération au développement entre le Royaume de Belgique et la République de Guinée qui porte sur enveloppe globale de 15 millions d’euros. Une collaboration dont la portée sera plus conséquente en 2018, rassurent les deux parties.