Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Conakry : 408 anciens travailleurs de l’ANASP réclament leur indemnisation de 6 mois

Des anciens travailleurs de l’Agence nationale de salubrité publique (ANASP) disent être dans ‘’le désespoir’’ à propos de leur indemnisation. Une situation qui découle de la mise en congé technique de 408 travailleurs depuis le mois de juin 2020.

Ils sont au total 408 travailleurs qui se retrouvent dans une situation ambiguë avec les indemnités de congés techniques qui durent depuis juin 2020. Ce sont 176 éboueurs, 18 agents technique, 82 chauffeurs, 3 agents de surface, 19 mécaniciens, 16 informaticiens, 34 agents de contrôle et 59 balayeurs qui sont concernés par cette situation d’indemnités.

Selon le porte-parole de ces travailleurs, ‘’ils sont presqu’abandonnés’’. ‘’ Nous les anciens travailleurs de l’ASNAP, sommes presque abandonnés parce que nous avons été mis à la porte par un congé technique donné par la Direction nationale de l’ANASP depuis 2020. Nous sommes au nombre de 408 travailleurs dont 67 enregistrés à la caisse nationale de la sécurité sociale. Nous sommes allés à l’inspection de travail pour nous aider à avoir notre droit et tapé à toutes les portes, mais hélas. Nous sommes des pauvres citoyens qui ramassent des ordures sous le soleil, la pluie et sans congés pendant 20 ans au profit de la nation », a expliqué Alpha Traoré.

Poursuivant, le représentant de ces travailleurs dit avoir mené des démarches : ‘’Après notre passage là-bas, la direction de l’ANASP a été convoquée pour s’expliquer. Après avoir reconnu, les responsables de l’ANASP ont dit que c’est l’Etat qui a donné le contrat à Albayrak. Donc d’attendre qu’ils vont indemniser, mais jusqu’à présent cela fait plus de 3 mois rien n’est fait’’, ajoute-il.

Selon Alpha Traoré, avec la nouvelle direction de l’Agence nationale de salubrité publique, l’espoir a été vite tué par le ministre de l‘Administration du Territoire, Mory Condé.  ‘’A l’arrivée de la nouvelle directrice qui a payé 6 mois des congés techniques de certains travailleurs, le Ministre Mory Condé lui a dit d’arrêter le processus de paiement’ », a-t-il affirmé.

A ce jour, ‘’notre situation est entre les mains du ministre Mory Condé dont nous relevons. Et s’il dit aujourd’hui de nous payer, on sera en possession de nos droits. Nous lui demandons de regarder notre situation car la gouverneure de Conakry aussi nous a dit qu’elle ne pourra vraiment pas régler ce problème.’’

A en croire certains travailleurs qui disent être en services depuis 20 ans , le salaire dépasse à peine 500 000 GNF.  ‘’Depuis 1981, je suis dans le ramassage des ordures en Guinée, mais jusqu’à présent je n’ai pas un million par mois’’, nous a dit un sexagénaire.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...