Communales: Dalein menace d’investir la rue pour protester contre « les fraudes en cours»

1

Le président de l’UFDG continue de dénoncer ce qu’il qualifie de ‘’truquage électoral’’. Dans un point de presse qu’il a animé ce mercredi 7 février au Quartier Général de son parti à Hamdallaye CBG, le chef de file de l’opposition met en garde la CENI et le  pouvoir en place sur la ‘’fraude’’ qu’ils sont en train d’orchestrer et n’exclut pas d’investir la rue pour faire valoir son droit. D’ailleurs  il appel ses militants à se mobiliser.

«Je suis face à la presse pour attirer l’attention des Guinéens et de la communauté internationale sur les crimes qui sont en train de se commettre dans les commissions administratives de centralisation des votes (CACV) », a déclaré Cellou Dalein Diallo avant d’affirmer que son parti est crédité vainqueur dans plusieurs circonscriptions électorales mais que les résultats sont en train d’être falsifiés en faveur du RPG Arc-en ciel sur ordre du pouvoir. Ceci dans l’objectif de spolier l’UFDG, affirme-t-il. Une situation que son parti n’est pas prêt à accepter cette fois-ci, prévient Cellou Dalein sur un ton ferme.

«Pendant que le peuple est en train d’attendre les résultats issus de ce vote dans plusieurs circonscriptions, les CACV procèdent à l’annulation et à la substitution des procès verbaux dans les bureaux de vote favorables à l’opposition. C’est ce qui va entrainer inévitablement des résultats différents qui sont sortis des urnes», a accusé le président de l’UFDG.

Poursuivant, le chef de file de l’opposition affirme que «sa patience a des limites » et que cette fois-ci, il ne compte pas baisser les bras. Il n’est pas exclu qu’il investisse la rue si le peuple en décide ainsi, a-t-il fait savoir.

«Peuple de Guinée, tu connais mon attachement à la paix et à l’unité de mon pays. J’en ai donné la preuve lors des élections de 2010, 2013, 2015, mais ma patience a des limites et je ne saurais davantage continuer à cautionner cette mascarade électorale. C’est pourquoi je dis haut et fort que l’UFDG n’acceptera pas des résultats truqués. On se battra de toutes nos forces pour faire valoir nos et faire triompher la démocratie. Militants et militantes de notre parti, restez mobilisés et vigilants pour protéger vos résultats», a-t-il lancé.

A la question de savoir si l’UFDG est prêt à investir la rue pour réclamer sa victoire, Cellou Dalein Diallo est, on ne peut plus clair : «sur ce, ce sont les citoyens qui en décideront parce que ce sont leurs droits qui ont été violés», a-t-il conclu.

Par ailleurs, le chef de file de l’opposition condamne les violences postélectorales qui ont conduit à des morts dans plusieurs localités du pays.  Par la même occasion, il accuse les forces de l’ordre de s’être acharnées contre des militants de son parti.