Communales 2018 : Sidya Touré lance la campagne dans une ambiance carnavalesque à Ratoma

0

Le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) a lancé la campagne du parti ce mardi 23 janvier à Kobayah, au compte de la commune de Ratoma, en compagnie de ses alliés de l’UPG et du parti du député Aboubacar Soumah.

C’est dans une véritable ambiance de fête que les militants de l’UFR ont accueilli Sidya Touré et sa suite. « Nous sommes réunis ici pour lancer la campagne de Ratoma. Vous savez que nous allons aux élections communales. Cette année, nous avons décidé de gagner à Ratoma. Et si vous savez que nous allons gagnez, alors levez-vous », a lancé d’entrée Sidya Touré.

Il a ensuite présenté ses alliés de l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG) de feu Jean Marie Doré dont le leader, Me Alfred Mathos est sur la liste de l’UFR à Ratoma, avec à sa tête, Léa Camara.

Sidya Touré a invité ses militants à se mobiliser pour démontrer, à l’occasion de ces élections, que c’est l’UFR qui peut changer ce pays.

« Je ne savais même pas qu’il y avait ce terrain ici (où s’est tenu le meeting ndlr). Mais quand tu le vois, il ne ressemble pas à un terrain de football digne de nom. C’est pourquoi nous vous invitions à soutenir notre équipe pour changer cela. Si vous choisissez les membres de l’équipe que nous avons choisie, ils travailleront comme je le veux », a indiqué le haut représentant du chef de l’Etat. Il a également exprimé l’intérêt qu’il accorde à la situation des jeunes, l’éducation et l’emploi, entre autres, qui sont, dit-il, au centre du programme de gouvernance de l’UFR. Il en est de même du problème de marché évoqué par les femmes Ratoma.

« Ceux qui ne peuvent pas être d’accord avec nous, ne peuvent être que des voleurs. Les gens qui volent votre argent sont à l’origine de vos souffrances. Si une seule personne vole l’argent de 50 000 millions de personnes pour aller mettre ça dans des banques à l’extérieur, il vous a tous privés. Nous nous sommes levés pour montrer à la population qu’il y a une autre manière de gérer le pays. Même ceux qui ne nous aiment pas savent que c’est nous qui pouvons changer ce pays. Et nous allons faire de Ratoma une commune moderne », a-t-il promis.

Pour y arriver, Sidya Touré a demandé à ses militants de se doter de leurs cartes d’électeur tout en expliquant qu’il ne sert à rien de se mobiliser fortement pour l’accueillir si, le jour du vote, on ne part pas voter. « Prenez vos cartes, parce qu’il y a des gens qui sont morts ou qui ont voyagé, qui ont leurs cartes d’électeur qui existent. D’autres ont déménagé, mais leurs cartes se trouvent toujours là où ils ont été recensés. N’acceptez pas de laisser avec quelqu’un vos cartes pour vous laisser tromper. Parce qu’à l’approche des élections, vous verrez des camions qui circulent pour distribuer des sacs de riz. Ayons honte d’accepter ce genre de chose. On ne doit pas sacrifier sa situation de cinq ans à cause d’un sac de riz. Tous les problèmes dont vous souffrez dans ce pays sont dus au fait que vos responsables ne sont pas aux affaires et vous devez les choisir maintenant. N’acceptez pas qu’on crée des bureaux de vote parallèles où on va envoyer des caisses de bulletins pour changer les résultats du vote en votre présence. Restez sur place le jour du vote pour surveiller vos votes, pour éviter que vos résultats soient modifiés », a déclaré avec insistance le président de l’UFR.