Communales 2018 : Le RPG divisé autour de la liste de candidature à N’zérékoré

0

S’achemine-t-on vers une nouvelle crise au sein du parti au pouvoir, le RPG-arc-en-ciel dans la préfecture de N’zérékoré ? En tout cas, depuis quelques jours, une fronde est en train de se former autour de la liste présentée par les responsables locaux du parti au compte des élections locales prochaines.

Au cours de l’assemblée générale hebdomadaire du samedi 30 décembre 2017, les frondeurs, pour la plupart des jeunes et des femmes n’ont pas manqué de manifester leur colère. Ils ont à plusieurs reprises perturbé la rencontre en qualifiant les différents secrétaires généraux de « lâches ». Selon eux, aucun responsable de la jeunesse ni de femme n’a été associé à l’élaboration de cette liste. Ces militants dénoncent en outre la présence sur cette liste de certains opposants au parti notamment le coordinateur région du parti GRUP, Atanas Kourouma qui est placé en septième position.

Le secrétaire politique Elhadj Mamady Kourouma a tenté d’apporter des précisions mais en vain.

« Nous voudrions vous présentez les excuses pour tout ce que vous avez relevé depuis la semaine dernière comme manquement sur notre liste de candidature aux élections communales. Mais il faut retenir que ce n’est pas de la faute du parti si des gens qui ne seraient pas nos militants se retrouvent sur notre liste. Cette liste, il faut le dire a été constituée sur la base communautaire. Autrement dit, nous avons demandé à chaque coordination régionale de nous fournir des noms de personnes pour faire la liste et c’est ce qui fut fait. Donc, si les coordinations présentent des gens qui ne sont pas du RPG, je pense qu’elles sont les seules responsables et non le parti », a expliqué Elhadj Kourouma qui s’excusera d’ailleurs pour la non présentation de cette liste jusqu’à ce jour à l’assemblée pour lecture.

A la suite de M. Kourouma, Paul Kéléba et Alphose Touama Guémou, deux des quatre secrétaires généraux du parti prendront la parole pour aussi présenter des excuses à l’Assemblée tout en demandant aux uns et aux autres d’oublier tout et de resserrer les rangs pour la victoire du parti.

Malgré l’insistance des militants, la fameuse liste de candidature ne sera jamais présentée. Les responsables présents ont indiqué ne pas la détenir et ignorent son contenu. Dans la foulée, Moussa You Condé, un des jeunes leaders du parti sortira la fameuse liste qu’il aurait obtenu à la CENI. Du coup, la rencontre sera perturbée par les jeunes et les femmes qui ont commencé à scandé des slogans comme : « Secrétaires généraux menteurs ! vous avez trompé le président Alpha et ses militants ».

« Il faut que les gens arrêtent maintenant de nous mentir. Ils ont dit qu’ils n’ont pas la liste et qu’ils ignorent son contenu alors qu’eux-mêmes (secrétaires généraux), leurs noms se trouvent sur la liste. Nous les jeunes et les femmes nous ne nous reconnaissons pas dans cette liste parce qu’elle a été élaborée dans les chambres et la majeure partie de ceux qui sont inscrits ne sont pas nos militants. Ils ont vendu notre parti », dira le jeune Moussa You Condé sous les applaudissements de ses pairs.

Et à une autre dame d’ajouter : « Ce sont des gens qui font semblant d’être avec nous alors que c’est tout à fait le contraire. Ils ont détruit le PUP (Parti de l’Unité et du Progrès, ancien parti au pouvoir, NDLR) et maintenant c’est notre parti qu’ils veulent tuer mais nous n’accepterons pas. Ils ne font que prendre de l’argent avec le président de la République sans faire correctement ce qu’il veut. C’est vraiment malhonnête ».

Et c’est dans ce climat de tension que l’assemblée générale a pris fin ou du moins a été boycottée par les militants qui ont demandé à ce que tous ceux qui ont leurs noms sur la liste pour les élections communales soient présents au siège lors de la prochaine assemblée.

A quelques semaines des élections, le RPG saura-t-il garder sa sérénité pour mieux affronter ce scrutin qui s’annonce très serré à N’zérékoré ? La question reste posée !