Communales 2018: la Société civile dresse son bilan de la mi-journée

0

Pour avoir plus de vue sur le déroulement des élections communales de ce dimanche 4 février 2018, les membres du Regard citoyen déclarent avoir déployé 3000 observateurs électoraux à travers l’ensemble du territoire national.

Après la remontée des premiers résultats à mi-parcours, la coalition de la société civile se félicite de la volonté des guinéens à élire leurs conseillers communaux, du sens de responsabilité et de retenue des différentes listes de candidature ainsi que du climat de quiétude sociale qui caractérise cette journée électorale.

Elle encourage les membres de l’Unité spéciale de sécurisation de ces élections (USSEL) à poursuivre leur mission de sécurisation dans le respect des normes.

Toutefois, le Regard citoyen fait noter qu’en  dépit  de la motivation et de l’engagement de l’ensemble des parties prenantes, quelques dysfonctionnements par endroits. Il s’agit entre autres de l’absence de matériels électoraux dans certains bureaux de vote des cinq communes de Conakry.

Des dysfonctionnement qui s’expliquent par un manque de fiches d’émargement  et de procuration, une absence  d’encre indélébile, l’absence de certains membres de bureau de vote à l’ouverture, le manque de tables et de meubles pouvant faciliter le travail  des membres de Bureau de Vote, l’ouverture  tardive de certains BV (9H et 10H) et un taux élevé de votes par procuration, notamment à Dubréka, Faranah et Beyla.

Une seconde communication est prévue durant les prochaines heures pour faire le bilan de la journée électorale en Guinée.