Communales 2018 : Kassory Fofana se prononce sur le scrutin

05 février 2018 16:16:33
0

« L’élection s’est bien passée et en terme de démocratie, on fait des progrès…»

Au lendemain du scrutin du dimanche 4 février, le ministre d’Etat à la Présidence chargé des Investissements Publics et Privés a affirmé que les élections communales se sont bien déroulées. S’exprimant sur le déroulement des élections communales d’hier chez nos confrères de la Radio Espace, Kassory a salué « les progrès enregistrés » par l’institution en charge des élections. Lisez un extrait cette intervention :

« L’élection s’est globalement bien passée.  Quand nous regardons en termes de craintes par rapport aux élections précédentes, celles-ci ont été entachées de moins de problèmes. C’est tout à l’honneur du peuple de Guinée qui, en termes de civisme, fait des progrès…»

Faible taux de participation des électeurs

« La Guinée ne fait pas exception. En général, les élections locales suscitent moins d’enthousiasme que les élections législatives ou présidentielles. Cela c’est partout à travers le monde et nous n’en faisons pas exception. C’est vrai qu’il ne faut pas s’en féliciter pour dire que le taux d’abstention est élevé, c’est bon, non ! Ce n’est pas ce que je veux dire. Mais, je veux dire de manière globale que les gens sont trop peu regardant sur des scrutins électoraux locaux. Comparer ces élections à celles précédentes, vous vous rendrez compte que même en termes d’organisation, il faut reconnaitre que la CENI a fait des progrès notables (…) »

Saisie des cartes d’électeurs avec des chefs de quartier, violences sur des candidats….

« N’allons pas dans la négation absolue. Si vous comparez ces imperfections par rapport aux précédentes, nous disons qu’il y a moins d’imperfections cette année par rapport aux années précédentes. Maintenant, si cela affecte la sincérité du scrutin, attendons que les différents candidats présentent leurs revendications. (…) Ce sont des excès qu’on peut constater en apprentissage démocratique. Je ne suis pas en train de dédouaner le processus en disant que c’est parfait, mais je dis quand même, on a un appareil électoral qui fonctionne mieux que par le passé.

Les cartes dont vous faites allusion…, il s’agit des cartes d’électeur non distribuées parce que les propriétaires ne sont pas venus retirer. Alors si vous tombez sur des chefs de quartier malhonnêtes qui prennent ces cartes pour trafiquer avec les différents candidats, c’est possible. Mais, on ne peut pas se reposer sur ces cas isolés pour dire que le système n’a pas fonctionné. En ce concerne la distribution des cartes,  cela nous permet à l’avenir de prendre des dispositions. Je propose par exemple que la CENI reprenne les cartes non-distribuées quelques jours avant le scrutin… »